Campus

Des nouvelles de l’Université d’Ottawa

Main image

Céline Gobert

2015-11-09 13:15:00

La Faculté de droit se rapproche des universités chinoises, une doctorante remporte la Médaille d’or du Gouverneur général et la thèse d’une étudiante est primée…

Céline Lévesque et les professeurs Colleen M. Flood et Steven J. Hoffman
Céline Lévesque et les professeurs Colleen M. Flood et Steven J. Hoffman
Une délégation de la Faculté de droit a été constituée entre le 13 et le 22 octobre 2015 afin de visiter six universités chinoises, et en vue de créer des possibilités de collaboration internationale.

Ce sont la doyenne de la Section du droit civil, Céline Lévesque, la doyenne de la Section de common law, Nathalie Des Rosiers, ainsi que les professeurs Colleen M. Flood et Steven J. Hoffman de la Section de common law qui sont à l’origine de l’initiative, renseigne le site de l’Université.

L’objectif est de créer des possibilités dans le domaine du droit et des politiques de la santé.

« Ils peuvent tirer des leçons de ce que nous avons appris, comme nous pouvons en tirer de leur développement. Je pense qu’il s’agit d’une période très intéressante pour la Chine. Et il est très motivant d’avoir la chance d’observer et même de participer à la création de quelque chose de cette importance », affirme la professeure Flood.

Ce n’est pas la première incursion de la Faculté de droit en Chine. Cette dernière entretient notamment depuis 2008 des relations avec la South West University of Political Science and Law (SWUPL). D’ailleurs, la SWUPL offre aux étudiants de l’Université d’Ottawa un programme d’été de deux semaines qui permet aux étudiants d’en apprendre davantage sur la Chine.

Des thèses récompensées

Érika Arban, diplômée de la Section de Common Law
Érika Arban, diplômée de la Section de Common Law
La thèse de doctorat d’Érika Arban, diplômée de la Section de Common Law et professeure à temps partiel à la Section de droit civil, lui a valu la médaille d’or du Gouverneur général. Il s’agit de la plus haute distinction remise pour la rédaction d’une thèse de doctorat.

Sa thèse étudie la dynamique entre régionalisme et fédéralisme en examinant plus particulièrement le cas de l’Italie. Selon le professeur Gehring, elle a démontré d’« une compréhension approfondie des subtilités du droit constitutionnel italien et du fédéralisme comparatif de même qu’une somme imposante de connaissances dans ces domaines. »

Quant à Fedora Mathieu, c’est sa thèse de maîtrise qui lui a permis de remporter le Prix René-Lupien décerné annuellement pour une excellente thèse de maîtrise ayant un sujet d'un intérêt particulier pour la francophonie au Canada.

Sa thèse s’intitule « La réalisation du droit au logement par les acteurs non-étatiques de l’humanitaire en contexte post-catastrophe : le cas haïtien » et a pour objet d’analyser la pertinence d’imputer aux acteurs non-étatiques de l’humanitaire (ANEH) des obligations juridiques particulières en matière de droits économiques et sociaux, et ce en prenant appui sur la situation haïtienne dans la foulée du séisme de 2010.

Fedora Mathieu avait remporté la Médaille du Barreau de Paris pour la meilleure étudiante des programmes des Études supérieures en droit en 2014.
3279

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires