Nominations

Un nouvel avocat au DPCP

Main image

Julien Vailles

2017-07-21 08:30:00

Cet avocat a quitté sa pratique de criminaliste en défense pour se joindre au Directeur des poursuites criminelles et pénales...

Me Maxime Hébrard
Me Maxime Hébrard
C’est le 1er mai dernier que Me Maxime Hébrard a officiellement débuté sa carrière au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) québécois. Il se spécialise en matière d’appels.

En fait, sa nouvelle pratique comprend deux volets. Tout d’abord, il est chargé de rédiger des mémoires et de plaider des appels à la Cour d’appel du Québec et à la Cour suprême du Canada, pour ce qu’on appelle la « section Sud » au Québec. Celle-ci comprend les affaires provenant de Sherbrooke, de Longueuil, de Saint-Hyacinthe, etc.

Ensuite, Me Hébrard a un mandat dit de « prévention » des appels, dans le cadre duquel il porte assistance aux procureurs en première instance.

Qu’est-ce qui change entre la pratique en défense et pour le ministère public? « Il n’y a pas de cause à gagner quand on est avocat de la Couronne, rappelle le criminaliste. Il faut donc avoir un changement de mentalité à cet égard, et une position plus "neutre" », explique celui-ci. De plus, on passe d’une petite structure, soit la plupart des cabinets pénalistes privés, à une énorme machine, le DPCP.

Me Hébrard a étudié le droit à l’Université McGill. Diplômé du Barreau en 2011, il a d’abord œuvré comme auxiliaire juridique à la cour d’appel du Québec, avant de passer dans le cabinet ontarien Greenspan Partners, où il a travaillé trois ans. Il y a un an, il débutait chez Schurman Longo Grenier, le cabinet qu’il a finalement quitté pour atterrir au DPCP.
8351

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires