Campus

Un examen du Barreau suscite des tensions

Main image

Audrey Bonaque

2021-04-20 15:00:00

L’indignation monte chez les étudiants à l’École du Barreau à propos du nouveau barème d’évaluation de l’examen de mi-session...

Plusieurs étudiants ont été surpris en apprenant que la distribution des points a été changée à l’examen de déontologie. Photos : Facebook, site web de l’École du Barreau et Shutterstock
Plusieurs étudiants ont été surpris en apprenant que la distribution des points a été changée à l’examen de déontologie. Photos : Facebook, site web de l’École du Barreau et Shutterstock
Plusieurs étudiants de la cohorte 2020-2021 ont été surpris en apprenant que la distribution des points a été changée à l’examen de déontologie, en plein milieu de la session.

L’examen a eu lieu le 4 mars dernier et à la remise des notes le 9 avril, les étudiants se sont rendus compte du changement de pointage. Cette situation survient à peine quelques semaines avant les examens finaux et cela crée de la consternation chez les étudiants.

Les étudiants jugent la situation injuste et inéquitable par rapport aux autres étudiants de la session d’automne 2020, qui ont été évalués par le même barème utilisé lors des sessions précédentes.

Depuis plusieurs années, l’examen de déontologie vaut 20% de la note finale des examens du Barreau. L’examen en soi est un énoncé factuel dans lequel un avocat fictif commet plusieurs violations déontologiques. Notés sur un total de 20 points, les étudiants doivent ainsi les repérer dans l’énoncé et les associer à des articles de lois précis.

Avant, il fallait trouver plus de 10 erreurs de l’avocat dans l’énoncé pour obtenir la totalité des points soit 18 points. Deux points de bonus sont accordés uniquement si l’étudiant n’a pas écrit de mauvaises réponses.

Aujourd’hui, il y a un écart de 4 points qui s’est creusé comparativement aux autres examens des années précédentes. Par exemple, pour avoir un minimum de 14 points, il faut avoir trouver 10 bonnes réponses. Donc au final, il faut avoir trouvé plus de 12 transgressions déontologiques de l’avocat pour avoir les 18 points.

Pourquoi?

Les étudiants se sont donc tournés vers leurs associations représentatives pour comprendre la ou les raisons de ce changement soudain.

Lors d’une rencontre hebdomadaire avec l’École du Barreau, l’Association des étudiants de l’École du Barreau du Québec à Montréal a ouvert la discussion sur le sujet. Dans un message publié par les représentants, la réponse de la direction a été unanime. On leur a expliqué que la comparaison d’un barème d’évaluation d’une session à une autre n’est pas valable et que les barèmes sont établis après la réalisation de l’examen, une fois que les corrections ont été apportées.

L’École a tenu aussi à leur rappeler les conditions à remplir pour créer un barème d’évaluation adéquat :
  • le degré de difficulté par question (en tenant compte, par exemple, du temps passé en classe pour discuter de l’objet de la question)

  • le taux de réussite par question

  • les réponses données par les étudiant.e.s (qui pourraient donner lieu, par exemple, à l’ajout de solutions non prévues).


Les associations étudiantes ont donc fait le compte-rendu de leur rencontre sur le groupe facebook. Il faut savoir que lors de ces réunions hebdomadaires, l’École se veut être un intermédiaire entre les étudiants et le comité de la formation professionnelle (CFP).

Rappelons que le CFP est un comité d’experts indépendants qui approuve les examens et met en place les barèmes. Il siège régulièrement pour étudier les différentes questions pédagogiques ou questions relatives aux évaluations et demandes des étudiants.

Pas de changement, selon le Barreau

Les représentants des associations dans un message publié sur le groupe Facebook soulignent clairement que le CFP n’est pas un organisme qui a pour mission de discuter en va-et-vient avec les étudiants. « Le comité a accepté jusqu'à présent de répondre à nos lettres. Toutefois, cette voie de communication, privilège exceptionnel de cette année, pourrait nous être fermée si nous multiplions trop nos réclamations, surtout si elles ont peu de chances de succès » révèlent les représentants des associations étudiantes sur leur publication Facebook.

Le Barreau du Québec soutient qu’il n’y a eu aucun changement au barème de l’évaluation et la pondération d’une évaluation est fixée en fonction de l’évaluation elle-même et qu’il est possible qu’elle diffère à chaque session. Le Barreau nous a aussi précisé que l’élaboration des évaluations de l’École et de leur pondération suit un processus rigoureux et établi, lequel applique les normes reconnues en matière de mesures et d’évaluation.

Selon certains étudiants, il y a un manque de communication entre les différentes hiérarchies et surtout un manque de transparence sur les informations données. Selon eux, le message rapporté par leurs représentants n’a pas été clair et la réponse donnée par l’École est très négative.

Présentement, les associations étudiantes ont annoncé l’arrêt des discussions avec l’École et le CFP sur le changement du barème de l’examen de déontologie.

À moins d’un mois avant les examens finaux, l'inquiétude des étudiants perdurent sur les prochains barèmes mis en place par le comité.
18940

20 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Ces étudiants ne savent pas comment s'y prendre
    S'ils voulaient contester efficacement le changement survenu, il suffisait de le décrire comme étant "trop blanc", "anti-racisé", et "renforçant la domination du groupe majoritaire".

    L'école du Barreau aurait ensuite fait marche arrière, et acheté un encart publicitaire dans LaPresse+ pour présenter des excuses publiques.

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Association des étudiants du Barreau?
    Qui a le temps de faire partie d'une asso dans un programme de moins d'un an? Pendant que les étudiants se tappent de l'étude 20 heures sur 24, Aménabec et compagnie, les gens de l'asso font des réunions hebdomadaires pour chialer sur la répartition des points? Pas super judicieux...

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      Anonyme 2
      Je pense que vous devez relire l'article, qui, c'est vrai, induit malheureusement en erreur.
      Les associations ont fait le compte-rendu d'une rencontre, c'est tout. Ils ont représenté la position d'une poignée d'étudiants, mais ne poursuivent pas les discussions sur le sujet.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      L'art de parler de choses dont on ne sait rien
      Champion, vous l'avez réussi votre Barreau? Tant mieux! Laissez les associations étudiantes faire ce qu'elles ont à faire et continuez votre brillante carrière d'avocat!

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      20/24
      Si t'as besoin de travailler 20 heures sur 24 pour le Barreau, ouch...

  3. Dictateur du Québec
    Dictateur du Québec
    il y a 2 ans
    Effectivement
    nous en sommes là.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      toujours au RDV
      pour troller
      On attend "Pirlouit" pour vous appuyer

  4. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Aménabec ! Ciboire !!!!
    Il devrait exister un volet faillite et insolvabilité à l'école du Barreau, afin que les futurs avocats puissent éradiquer cette société qui a fait chier des générations d'étudiants!

  5. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Anonyme
    Commentaire tellement inapproprié et démontrant le manque d’éducation de son auteur.

  6. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Commentaire insignifiant
    Un petit rappel: "liberté" d'expression, pas "devoir" d'expression donc pas obligé pour dire n'importe quoi, surtout de manière passive agressive. Ayez le courage de vos opinions: "les...." sont marginaliés, pas écoutés, les vraies victimes bla bla bla

  7. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Pas de changement, selon le Barreau
    Le Barreau ne répond pas à la question posée. Tu ne peux pas dire qu'il n'y a pas eu de changement quand il y a des preuves tangibles qu'il y a eu changement. Tu ne peux pas te contenter de dire "mes processus sont rigoureux, je travaille avec des experts" donc je suis digne de confiance et penser que ça te dispense de répondre à la question: pourquoi les 4 points de différence?

    Pourquoi tant d'opacité? Pourquoi toujours cette position de "je n'ai pas à me justifier, je suis clean"? C'est quoi le Barreau: un monstre indétrônable qui a tous les pouvoirs, inattaquable OU un ensemble d'individus qui prennent des décisions? Il doit bien avoir des êtres de chair et de sang qui ont décidé de changer le barême et la raison est POURQUOI.

    Le seul problème ici est que si personne n'avait divulgué le barême des sessions précédentes, personne n'aurait jamais su ce qui s'est passé. Essaie donc de justifier ce qui se sait désormais par tous, avec des "rien n'a changé, on travaille avec des experts."

    Quant aux "associations étudiantes (qui) ont annoncé l’arrêt des discussions avec l’École et le CFP sur le changement du barème de l’examen de déontologie.", ce sont les représentants qui ont pris cette décision. L'avis des membres des associations n'a pas été demandé.

  8. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Anonyme
    Très inutile comme commentaire.

  9. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Rapport
    Hors sujet.

  10. Mk
    Franchement
    Encore du pleurnichard? Franchement pourquoi il y a un problème si tous les étudiants sont évaluer pareil... On se fout de comment c'était avant. Tant qu'à faire ils pourraient chialer que dans l'ancien temps il n'y avait pas du tout d'examen??? Il faut choisir les combats dans la vie

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      Pourquoi tant d'aigreur?
      Mk, vous vous choquez quand des personnes disent ne pas savoir quoi faire de leurs vies si elles ne deviennent pas avocates, parce que "vous" avez décidé de devenir parajuriste. D'autres fois, vous nous parlez de votre temps, qui semble été, il y a au moins 30 ans de cela.

      Vous ne connaissez rien de cette problématique et vous ne vous relisez pas. "Pourquoi il y a un problème si tous les étudiants sont évalués pareil?" L'article indique t-il que tous les étudiants ont été "évalués pareil" ou vous pensez que mode d'évaluation = format d'examen?

    • Mk
      Désolé
      Désolée d'être sortie du rang. Mon point est de pourquoi revenir sur le passé?

  11. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Chaque point compte
    Les points sont précieux à l'examen du Barreau. Tout le monde le sait, y compris, les personnes baveuses de la section des commentaires, dont plusieurs ont réussi probablement à 61, 63%, y compris à la reprise.

    Contrairement à d'autres qui font passer leur aplatventrisme pour de la prudence, voire de la "sagesse", pour ensuite se plaindre du Barreau dans sa barbe, au moins, ces étudiants refusent de se laisser faire. Même s'ils n'ont pas gain de cause, ils pourront au moins se regarder dans la glace sans se mentir avec des "je choisis mes combats".

    Combien dans la communauté juridique avaient ridiculisé Meena Khan? Je me souviens d'une personne qui l'avait qualifiée de personne "sans jugement". Et pourtant!

  12. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    manque de recul
    "Le Barreau ne répond pas à la question posée". Vous manquez de maturité et de compréhension de la vraie vie, cher étudiant.

    L'École du Barreau ne doit rien à Droit-Inc, ni aux étudiants qui chialent par "post facebook". Ce n'est pas une question de transparence. Gouvernance 101. C'est évident que l'École ne va pas s'adresser aux médias en publiant ses grilles d'évaluation. Pas une université qui se respecte ne le ferait. Si vous alléguez que le barème d'évaluation est inadéquat, il y a des recours par voie officielle pour cela. La bataille médiatique pour lancer des accusations alors que l'École ne peut pas se défendre sur ce terrain, c'est lourd et ça ne mène à rien.

    Arrêtez de chiâler parce que vous voulez que tous les examens soient pareils de cohorte en cohorte, c'est impossible.

  13. Barreau 2011
    Barreau 2011
    il y a 2 ans
    Tout de même moins sévère sous la formule actuelle
    Je comprends leur mécontentement; cela dit, ils devraient se concentrer sur les évaluations à venir plutôt que de s'acharner. On peut se reprendre aux évaluations suivantes.

    D'ailleurs, s'ils veulent se comparer, en 2011 il n'était pas question de quelques points bonis si on n'avait aucune mauvaise réponse; au contraire c'était une correction négative.

    Bonne chance pour la suite.

  14. Observateur externe
    Observateur externe
    il y a 2 ans
    Pour des évaluations justes et honnêtes
    Selon les règlements des études universitaires, les outils d'évaluation utilisés doivent être congruants avec les objectifs de l'activité. Une évaluation devrait mesurer les savoirs. Dans les organisations d'enseignement, les Universités par exemple, les critères d'évaluation et la pondération sont connus avant l'examen.

    L'association des étudiants rapporte, que le corrigé d'examen a été finalisé après l'examen. C'est comme si le Barreau avait donné un examen à des candidats sans connaître les réponses. Revoir les réponses en collégialité et ajuster la grille d'évaluation par la suite permet en effet, de déterminer un pourcentage d'échec attendu. Cela peut être fait si l'organisation juge que le taux de succès est trop élevé. Selon ce qu'on comprend il a fallu tripoter la grille d'évaluation après coup.

    Autre point: Dans les milieux universitaires, on décourage l'utilisation de points bonis. Cela ne fait qu'accentuer les écarts entre les meilleurs et les moins bons et favorise ceux qui sont en haut de la courbe.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires