Covid-19

Des avocats veulent une diminution des cotisations

Main image

Rene Lewandowski

2020-04-22 14:15:00

Crise oblige, un groupe d’avocats demande au Barreau du Québec de faire preuve de générosité envers ses membres...

Catia Larose, présidente de l’APAAQ
Catia Larose, présidente de l’APAAQ
L’Association professionnelle des avocates et avocats du Québec (APAAQ) demande officiellement au Barreau du Québec de diminuer significativement les montants des cotisations professionnelles pour l’année en cours.

Rappelons-le, le 17 mars dernier, le Barreau avait reporté au 1er juin 2020 la date limite pour payer les cotisations dues en avril.

« Or, face à l’évolution de la situation depuis cette annonce nous ne pouvons que constater les inquiétude de nos membres », mentionne la présidente de l’APAAQ, Catia Larose, dans une lettre adressée le 11 avril au Bâtonnier du Québec, Paul-Matthieu Grondin.

Me Larose fait valoir que les mesures de confinement et la suspension de toutes les activités non essentielles font en sorte que la charge de travail des avocats a fortement diminué avec, pour conséquences, une diminution de la facturation et des comptes à recevoir. Un impact qui, selon elle, se fera ressentir au cours de l’été et de l’automne 2020.

Catia Larose affirme que le Barreau a les moyens d’être généreux devant cette «situation imprévisible et sans précédent».



Elle souligne dans sa lettre que l’Ordre a dégagé un surplus de plus de 1,9M$ aux derniers états financiers et qu’il dispose de fonds de 19 millions de dollars (essentiellement des placements).

Jointe par Droit-inc, Me Larose a confirmé avoir discuté de la situation avec le bâtonnier, qui lui aurait assuré que le Barreau était présentement en train de jongler avec plusieurs options, dont celle proposée par l’APAAQ.

La cotisation annuelle au Barreau est à 855$, mais la facture totale avoisine les 2500$ en incluant la part au CAIJ, au PAMBA et au fonds d’assurance responsabilité.
7032

3 commentaires

  1. Sue
    Avocate
    OUI!
    Maintenant
    Demain
    Et hier

    Sliding scale fees NOW.

  2. Mk
    Geindre
    C'est le prix à payer pour avoir le privilège d'être maître!

  3. Anonyme
    Anonyme
    il y a 3 ans
    Pas besoin.
    Nos assurances sont pas chères à 800 $ par année, surtout pour la protection qu'elles procurent. Pas juste en termes de montants, mais aussi en termes de ce qui est couvert par la police, le tout sans franchise (!). Elles sont vraiment imbattables et quand on se compare aux autres provinces, on est de loin les mieux protégés pour la prime la moins élevée.

    Quant aux cotisations, le prix de 855 $ est raisonnable et comparable aux autres.

    En plus, avec la capacité de payer sur 12 mois et le sursis déjà accordé aux membres, je ne vois pas ce que le Barreau pourrait faire de plus à part carrément annuler les cotisations de cette année, ce qui ne serait pas financièrement responsable.

    Ceux qui se plaignent des cotisations trop élevées sont d'ailleurs probablement les plus susceptibles de se servir des multiples services du CAIJ, dont la cotisation annnuelle s'élève à app. 450 $, ce qui constitue la plus importante composante après la cotisation de base et la prime d'assurance.

    Pour ceux qui auront *réellement* de la difficulté à payer d'ici la date d'exibilité (ex. ceux qui n'auront pas d'emploi, etc.) on peut envisager un programme d'aide spécifique et temporaire pour ces membres-là sans couler le bateau.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires