Nominations

Un prof conseiller spécial pour la réforme du droit de la famille

Main image

Florence Tison

2020-11-18 08:30:00

Ce professeur de droit de l’Université de Montréal est un expert dans le domaine...

Me Alain Roy. Photo : Site web d’Alain Roy
Me Alain Roy. Photo : Site web d’Alain Roy
Le professeur et notaire émérite Me Alain Roy de la Faculté de droit de l’Université de Montréal a été nommé conseiller spécial dans le dossier de la réforme du droit de la famille par le ministre de la Justice, annonçait la Faculté jeudi.

« Le professeur Roy est étroitement lié au dossier de la réforme du droit de la famille depuis plusieurs années », souligne la Fac de droit de l’UdeM.

En effet, le professeur de droit concentre ses activités de recherche et d’enseignement dans les domaines du droit de la famille, du droit de l’enfant et du droit animalier.

Le professeur Roy est membre des comités scientifiques de la Revue générale de droit (Ottawa), de la Revue du notariat (Montréal), de la Diritto delle successioni e della famiglia (Rome) et de la Revista de Dreptul Familie (Bucarest). Il a été codirecteur de la revue internationale Enfances, Familles, Générations de 2006 à 2009 et président du comité scientifique du Conseil de développement de la recherche sur la famille du Québec (CDRFQ) de 2004 à 2007.

Il a en outre agi à titre d’expert du tribunal à la demande du procureur général du Québec dans la célèbre cause Éric c. Lola, qui s’est soldée par une victoire d’« Éric » en Cour suprême en 2013.

La même année, il était nommé à la présidence du Comité consultatif sur le droit de la famille, dont le rapport a été déposé en 2015. En 2017, le professeur Roy co-présidait la Commission citoyenne sur le droit de la famille.

Plus récemment, le professeur Roy a agi comme expert-conseil auprès de l’ex-ministre de la Justice Me Sonia LeBel lors des consultations publiques sur la réforme du droit de la famille de 2019.

« Le professeur Roy s’est dit extrêmement heureux de pouvoir contribuer à l’évolution de cet important dossier de société, que le ministre Me Simon Jolin-Barette a lui-même qualifié de prioritaire », ajoute la Faculté de droit.
6362

2 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 3 ans
    Anonyme
    Est-ce qu'on pourrait avoir un tribunal de la famille, où siègeraient des gens qui s'y connaîtraient vraiment en matière d'intérêt de l'enfant et en psychologie d'individus en rupture?

    Où les gens pourraient comparaître dans un contexte plus humain, au lieu de "passer en Cour" pour un divorce / une garde?

  2. anonyme
    anonyme
    il y a 3 ans
    Me Roy
    Quelle belle nomination.

    Il serait temps que le législateur bouge en ces matières, surtout que le rapport du professeur Roy date de 2015 et qu'il était très complet

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires