Nouvelles

Une septième université québécoise avec un programme en droit civil

Main image

Audrey Bonaque

2022-01-05 10:15:00

Une université québécoise enchaîne les approbations administratives pour un nouveau programme en droit civil…

Murielle Laberge, la rectrice. Source: Site web de l’UQO
Murielle Laberge, la rectrice. Source: Site web de l’UQO
L'Université du Québec en Outaouais (UQO) entame les dernières procédures administratives dans l’optique d’ouvrir un nouveau programme de premier cycle en droit civil à l’automne prochain.

« De notre côté, la prochaine étape aura lieu en février », nous a écrit Gilles Mailloux, le directeur des communications de l'UQO.

Ce projet sera présenté au Conseil d'administration du Barreau du Québec, le mois prochain.

« On est dans la dernière étape pour l'approbation du droit, c'est-à-dire la présentation aux ordres professionnels et on est en attente de leurs recommandations auprès du ministère. Bon, c'est une impression, mais je vous dirais qu'on a été très bien accueillis par les ordres professionnels. Pour septembre 2022 (l'ajout du programme), c'est très possible », a dit Murielle Laberge, la rectrice, au journal Le Droit.

Après cette présentation, le Bureau de coopération interuniversitaire (BCI) émettra une recommandation au Comité de programmes universitaires. Ce dernier enverra un avis à la ministre de l'Enseignement supérieur Danielle McCann qui devra prendre la décision finale.

Rappelons qu’en mai 2021, la Direction a présenté ce projet à la sous-commission et à la commission des études de l'UQO avant de le soumettre au BCI.

« Ils (le BCI) font une évaluation du programme et effectuent aussi une visite des lieux. Trois experts ont analysé le programme », a expliqué M. Mailloux au journal Le Droit.

Entre-temps, l'UQO a consulté plusieurs organisations, dont le Barreau de l'Outaouais, le Barreau du Québec, l'École du Barreau, l'Association des notaires de l'Outaouais et la Chambre des notaires du Québec, pour avoir leur appui dans ce projet.

Même si rien n’est encore officiel, l’Université reste « positive » et espère pouvoir offrir ce baccalauréat à partir de l’automne 2022.
8337

7 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Unecessary
    This is really great news! The province has a shortage of lawyers and doesn't pump out enough new lawyers every year. I've been saying for years that schools like UdeM should accept 1000 students every year instead of the measly 400 that they do now. This can help fill that vacancy.

  2. Aanonyme
    Aanonyme
    il y a 2 ans
    Inutile
    Suis-je seul à être frappé par l'inutilité de ce projet? Il y a une faculté de droit civil à l'Université d'Ottawa à quelques minutes de route de l'UOO. Il y a cinq autre facultés situées au Québec (Laval, Sherbrooke, UdeM, UQAM, McGill) qui forment les avocats civilistes et quatre facultés qui forment les notaires, dont l'Université d'Ottawa. Sommes-nous à court d'avocats et notaires?

  3. DSG
    Just what we needed, more lawyers
    If you thought UQAM was scraping the bottom of the barrel, here comes UQO. The "O" stands for zero.

    • Pirlouit
      Pirlouit
      il y a 2 ans
      Zero
      En même temps je ferais pas trop le fier d'avoir étudié à "O"ttawa

  4. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Frais de scolarité
    Pour les étudiants de l'Outaouais, qui devaient se rendre à Ottawa et payer les frais de scolarité de la section de droit civil de l'Université d'Ottawa, c'est une bonne nouvelle.

  5. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Frais de scolarité
    Pour les étudiants de l'Outaouais, qui devaient se rendre à Ottawa et payer les frais de scolarité de la section de droit civil de l'Université d'Ottawa, c'est une bonne nouvelle; aussi pour l'UQO qui compte s'accaparer cette manne.

  6. Aanonyme
    Aanonyme
    il y a 2 ans
    Pari
    Je parie qu'il coûterait sensiblement moins cher de subventionner les études des Québécois à l'Ud'O que de démarrer une faculté entière.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires