Développement d’affaires

La référence juridique simplifiée

Main image

Sophie Ginoux

2022-04-04 13:15:00

Référer des clients dans le domaine juridique, c’est beaucoup plus facile et payant qu’on ne le croit ! Les avocats adorent une nouvelle plateforme née pendant la pandémie. Entretien avec sa créatrice...

Me Chanel Alepin
Me Chanel Alepin
Me Chanel Alepin, première Canadienne à avoir obtenu une certification CFE (Certified Franchise Executive), n’est pas seulement une avocate dans le droit de la franchise et des affaires. Après s’être associée au sein du cabinet Alepin Gauthier à son père Me François Alepin, sa mère Me Brigitte Gauthier,, et son frère Me Maxime Alepin, spécialisé en droit fiscal et familial – toute une famille ! – elle est aussi à l’origine d’une initiative qui a fait beaucoup d’heureux depuis 2020 : le Service d’échange et de référencement juridique (SERJ).

Me Alepin, sur quel principe repose SERJ ?

SERJ est la toute première plateforme de référence de dossiers en ligne, qui permet à tout avocat membre du Barreau du Québec de référer en l’espace de quelques minutes un client qu’il ne peut pas prendre en charge. Avec en prime la garantie d’être rémunéré même si le dossier n’aboutit pas, ainsi que l’accès à plusieurs avantages intéressants, dont celui d’être référé à son tour. Une petite révolution dans un milieu où d’ordinaire, quand on réfère un dossier à un confrère, on doit négocier un pourcentage et attendre sans savoir si on recevra un montant en bout de ligne.

Comment avez-vous eu l’idée de SERJ ?

À la base, je souhaitais rendre service aux avocats qui avaient écopé de la pandémie et qui ne pouvaient plus s’occuper de certains, voire de tous leurs dossiers, soit parce que leur cabinet avait fermé, soit parce qu’ils devaient par exemple s’occuper de leurs enfants à la maison. Mais SERJ est rapidement devenu le moteur parfait pour les avocats qui n’ont pas le temps ou l’intérêt de s’occuper d’un client, de même que pour ceux qui se trouvent en conflit d’intérêt ou qui ne disposent pas de la bonne spécialité.

Quelles sont les grandes forces de SERJ ?

SERJ est à la fois facile, rapide et porteur. Quelques coordonnées et un descriptif sommaire du dossier suffisent pour que la référence soit validée et qu’un montant de 50 dollars, ou bien de 75 dollars après 10 références, soit immédiatement remis à l’avocat référant. C’est un procédé si simple que de nombreux confrères l’ont intégré à même leurs opérations courantes, en référant eux-mêmes ou via leurs adjointes chaque semaine plusieurs dossiers qu’ils ne prennent pas en charge. Cela leur évite de refuser le client en question, leur assure qu’il sera confié à un confrère et leur permet d’empocher immédiatement une prime. C’est donc intéressant monétairement, sans tracas, et cela soigne l’image de marque de l’avocat et de son cabinet auprès de la clientèle.

Maxime et Chanel Alepin
Maxime et Chanel Alepin
Comment SERJ prend-il soin des dossiers référés ?

Nous analysons tous les dossiers qui nous parviennent et y faisons toujours suite. Comme le cabinet Alepin-Gauthier dispose d’une quarantaine d’avocats séniors et juniors dans toutes les spécialités, nous nous enquérons de leurs disponibilités immédiates. S’ils sont débordés, nous nous tournons vers nos top référeurs SERJ. Puis finalement, si eux-mêmes sont occupés, ou bien que le dossier nécessite une spécialité très pointue, nous joignons nos référeurs. Bref, en référant un dossier à SERJ, c’est un peu comme si on envoyait un patient à un médecin généraliste en qui on a confiance et qui saura trouver le médecin spécialiste idéal pour ce patient.

Quels sont les avantages de SERJ en plus des primes ?

Il y en a plusieurs. Tout d’abord, une fois qu’un avocat a référé à SERJ 10 dossiers en l’espace de 12 mois, il devient de facto un top référeur et se voit proposer des dossiers intéressants. Nous offrons également à tous les avocats référants des conférences et des formations continues qualifiantes gratuites (jusqu’à concurrence de 15 heures par an) sur toutes sortes de sujets : droit de l’immigration, fiducie et droit familial, litiges fiscaux, propriété intellectuelle, etc. Nous choisissons les meilleurs experts pour chacune de ces présentations. Enfin, nous organisons régulièrement des concours à travers SERJ, avec des prix sympathiques comme des bouteilles de vin, des toges et des rabats.

Pourquoi avoir lié autant d’avantages à l’utilisation de SERJ?

Au-delà des références en tant que telles, nous voulons vraiment créer un esprit de communauté grâce à cette plateforme. Je suis évidemment ravie que SERJ vienne répondre à des besoins tangibles du milieu et de la clientèle, mais je le suis encore plus quand je vois à quel point ce service facilite la vie ou la change pour le mieux. J’ai été par exemple très touchée par les remerciements que nous a adressés une jeune avocate dont le cabinet était en démarrage. Elle n’avait pas encore la possibilité de s’entourer de confrères, mais elle s’est sentie épaulée par l’équipe de SERJ, et cela l’a beaucoup aidée. Voilà pourquoi je crois autant en ce concept. Parce qu’il est gagnant pour tous, les avocats référants, les avocats référés et les justiciables. Que demander de mieux ?
4537

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires