Développement d’affaires

De la difficile collégialité au sein d’un grand cabinet

Main image

Florence Tison

2020-09-01 14:15:00

Pourquoi la collaboration ne fonctionne souvent pas entre les bureaux d’un même cabinet... et comment la faire marcher.

La collaboration : une idée fructueuse. Photo : Shutterstock
La collaboration : une idée fructueuse. Photo : Shutterstock
Une étude d’Acritas démontre qu’aux États-Unis, quand cinq bureaux ou plus d’un même cabinet sont utilisés par un même client, le cabinet peut s’attendre à une augmentation de 33 % des dépenses juridiques de ce client.

Au Québec aussi, la collaboration entre les succursales d’un même cabinet peut être très fructueuse. D’où l’intérêt d’institutionnaliser ses plus gros clients pour qu’ils fasse affaire avec le cabinet peut importe la ville où ils se trouvent.

Le manque de motivation du cabinet

Plus facile à dire qu’à faire.

Les cabinets peinent souvent à instaurer une culture interne d’intégration et de collaboration entre tous leurs bureaux. Bien que les clients dépensent davantage lorsqu’on travaille en collaboration avec les différents pratiques et bureaux, la collaboration interne demeure l’exception, souligne le Legal Executive Institute.

En fait, les avocats sondés par Acritas ont révélé que le plus gros obstacle à cette collaboration est tout simplement… le manque de motivation de leur cabinet.

Seule la moitié des avocats indiquent que leur cabinet incluent la collaboration dans leur examen de la rémunération. Pourtant, 70 % des avocats disent qu’ils aimeraient bien que la collaboration y soit considérée.

Source : Acritas.
Source : Acritas.


La collaboration : aux dépens de l’expérience client?

Même si un cabinet réussit à bâtir une relation client fructueuse au-travers de ses différentes pratiques et emplacements géographiques, il en émerge un autre défi : offrir une expérience client supérieure.

Selon Acritas, la perception d’un client de la constance des services d’un cabinet à travers ses bureaux baisse lorsque celui fait affaire à un nombre grandissant de ces bureaux. Cela peut miner la confiance du client envers le cabinet, et souligne l’importance de la gestion d’un client harmonisée à travers un cabinet entier.

Source : Acritas.
Source : Acritas.


La conclusion : un cabinet doit avoir une vision globale et profonde et de ses avocats au-travers de ses différents bureaux, et de ses clients.
4551

1 commentaire

  1. Mk
    Raison
    Pourtant c'est censer favoriser la compitivité des avocats entre eux pour un meilleur rendement non? Du moins c'est pourquoi on mets souvent moi et les autres parajuriste.es en comparaison entre elles dans mon cabinet. Avec un tableau des réussites.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires