Dossier CSF

CSF : Le CA soutient la direction…et menace Droit-inc!

Main image

Gabriel Poirier

2022-04-08 15:00:00

Le Conseil d’administration de la Chambre de la sécurité financière affirme son soutien à la direction de l’organisme… et menace Droit-inc de recours…

L’avocate Marie Elaine Farley, PDG de la CSF
L’avocate Marie Elaine Farley, PDG de la CSF
Les administrateurs de la Chambre de la sécurité financière réitèrent leur « entier appui » à la direction.

« Nous déplorons la publication de ces articles sur le style de gestion et le climat de travail à la Chambre de la sécurité financière, et nous réfutons les allégations qui y sont rapportées. Le conseil d’administration est convaincu que le climat de travail à la Chambre est sain et respectueux de tous les employés », indiquent par communiqué Georges E. Morin, président du comité des ressources humaines du conseil d’administration, Anne Côté et Sylvain De Champlain, vice-présidents du CA de la CSF.

Mardi, Droit-inc a publié un article mettant en cause le climat de travail à l’interne à la Chambre de la sécurité financière, basé sur les témoignages d’une vingtaine d’employés et d’ex-employés de l’organisation.

Georges E. Morin, président du comité des ressources humaines du conseil d’administration. Source: Site web de la CSF
Georges E. Morin, président du comité des ressources humaines du conseil d’administration. Source: Site web de la CSF
La direction et le CA disent avoir reçu « de nombreux témoignages d’employés qui ont été choqués par les articles de Droit-inc car, à leur avis, ils dépeignent injustement une situation qui n’existe tout simplement pas », pointe le communiqué.

Le communiqué ajoute que la CSF « avait mis en garde Droit-Inc de ne pas diffuser des propos calomnieux qui s’appuient exclusivement sur des témoignages anonymes ».

Bizarrement, ce communiqué ne semble pas avoir été diffusé nulle part. Au moment d’écrire ces lignes, il ne figurait ni sur le fil de presse, ni sur le site de la CSF. Envoyé hier par courriel par le relationniste Daniel Richard, le communiqué n’aurait été envoyé qu’à Droit-inc!

Anne Côté et Sylvain De Champlain, vice-présidents du CA de la CSF. Source: Site web de la CSF
Anne Côté et Sylvain De Champlain, vice-présidents du CA de la CSF. Source: Site web de la CSF
Menaces de recours?

Les administrateurs de la CSF assimilent la publication de l’article de Droit-inc à « une campagne de dénigrement ». Ils expliquent qu’ils ne peuvent pas « rester silencieux face à ces allégations vexatoires ».

Le communiqué avance qu’« en raison de la publication d’un texte qu’elle juge diffamatoire, la Chambre entend exercer les recours que la loi lui octroie en pareilles circonstances. »

Droit-inc a d’ailleurs reçu - mardi soir vers 21h - une première mise en demeure à la suite de la publication de l’article. Signée de la plume de l’avocat Raymond Doray, de Lavery, la mise en demeure demandait à Droit-inc de retirer l’article et de publier une rétractation.

Droit-inc a refusé de retirer l’article et de publier la rétractation.

Le CA de la CSF explique par ailleurs qu’il y a plusieurs mois, la Chambre a lancé une transformation importante de son organisation, entraînant « des départs volontaires et parfois involontaires d’employés, mais ils ont tous été traités avec respect ».

Me Raymond Doray. Photo : Site Web de Lavery
Me Raymond Doray. Photo : Site Web de Lavery
Les administrateurs cités dans le communiqué assurent que « c’est une priorité pour la Chambre de maintenir un climat de travail sain et respectueux et tous les efforts sont déployés en ce sens ». La transformation organisationnelle s’est accompagnée d’une consultation des employés, et de l’adoption d’un plan d’action « visant à s’assurer de maintenir un milieu de travail à la fois stimulant et respectueux de tous ».

« Le Plan élaboré par la direction de la Chambre a d’ailleurs reçu un accueil chaleureux de la part des employés », souligne le communiqué.

!Des infos? Communiquez avec nous
Si vous avez des informations à nous communiquer, vous pouvez nous contacter à l’adresse enquete@droit-inc.com. Si vous souhaitez adresser des documents, envoyez-les aussi à ce courriel. Le tout sera traité dans la plus stricte confidentialité.

9567

30 commentaires

  1. DSG
    Chambre entend exercer les recours
    We (lawyers who frequent this site) should all show our support to Droit inc. I hate it when people resort to legal action whenever an outlet publishes something that they don't like. Freedom of speech and of the media is vital to our society. Lawyers should understand that better than anybody.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      Je plussoie !
      " et menace Droit-inc de recours…"


      Traduction: le C.A. tache son pantalon, sentant qu'il pourrait être éclaboussé, pour avoir fermé les yeux ou cautionné les gestes dénoncés.


      "Sunlight is the best disinfectant", écrivait un ancien juge de la Cour suprême Étas-Unienne.

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Ha ha
    Sounds like Farley is trying to cover up. The truth always prevails.

  3. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    C’est une honte
    Le comportement de Mme Farley est connu à travers toute l’industrie et au delà. C’est ce qu’on appelle un secret de polichinelles.
    Des employés souffre et enduré depuis 15 ans au moins. Honte aux administrateurs.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      ça rehausse le prestige du titre Ad.E. !
      Elle a reçu ce titre en 2019, donc à un moment où tout le monde savait, depuis au moins 12 ans?

    • Avocat lucide
      Avocat lucide
      il y a 2 ans
      C'est n'importe quoi
      Ce titre est LOIN de garantir le professionnalisme et la qualité de son récipiendaire. Il y a beaucoup de politique derrière...

  4. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Doray!!
    Wow nul autre que Me Doray!
    C’est prélevé sur quelle budget de la CSF?

  5. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Les autres sont les méchants
    C’est comme avec Vladimir Poutine : les faits sont réels, connus, documentés mais c’est les autres les méchants

  6. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Intimidation encore
    On te reproche de faire de l’intimidation… tu répond en faisant de l’intimidation ????

  7. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Bizarre
    Pourquoi ce n’est pas le président du CA qui s’exprime au nom du CA? Y a-t-il consensus parmi les administrateurs?

  8. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    ZÉRO crédibilité, c'est déplorable!
    Wowwwwww, le CA a fait TOUTE une vraie enquête solide en 2 jours...come on, c'est franchement RIDICULE, très inquiétant et honteux, zéro crédibilité.

    Excellent point apporté dans l'article aussi que leur communiqué n'était publié nulle part, ça dit TOUT!

    Et oui, comme un commentaire précédent l'évoque, c'est absolument un secret de polichinelle qui perdure depuis longtemps que les employés souffrent sous sa gestion.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      ça va aussi vite que dans District 31
      "le CA a fait TOUTE une vraie enquête solide en 2 jours..."


      ça peut aller très vite ces choses là. Tu demandes un tower-dump à Da-Xia, et tu demandes à Chiasson de sortir son téléphone magique, et le tour est joué!

      Dans deux épisodes, y'en aura pu de C.A.! Comme avec Alexandra Paradis, qui va se faire débarquer de son poste aux poursuites pénales!

  9. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    N’importe quoi
    Un communiqué de presse qui n’est pas communiqué…

  10. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Bravo les menaçants
    L’art de s’enfoncer à chaque pas.

    Même si « ca va mieux (MIEUX!!) maintenant », est-ce que ça efface les abus du passé?
    Ça va mieux selon qui au fait?

  11. Anonyme plus pour longtemps
    Anonyme plus pour longtemps
    il y a 2 ans
    Victime
    Il est grandement temps que tout soit dénoncé et que ce soit divulgué au grand public et à l’ensemble des 32 000 cotisants .

    Plusieurs programmes de dénonciation ont été initié dans les dernières années sur différents enjeux dans notre société. Les déclarations entourant le comportement et le contrôle de la présidente se doivent d’être dénoncés et d’être sanctionnés.

    Nouvelle Télé-réalité du travail à dénoncer

  12. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Doray
    C'est la fin de Droit Inc. !

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      Lol
      C’est pas la première fois que ce média ce fait menacer après publication de texte qui dérange

      Mais certains semblent penser que les menaces poursuites bâillon Sont une Brillante idée.

      On est pas Russie les amis

  13. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Triste pour l’organisme
    Plusieurs questions me viennent lorsque je lis cette histoire en trois chapitres (la suite à suivre)..

    - Le CA est-il indépendant ? La présidente a-t-elle dès informations compromettantes permettant d’avoir le CA dans sa poche ?
    - qui paye l’avocat ? Les membres ?
    - cette histoire concerne principalement la présidente, alors pourquoi les membres de l’organisme devraient payer pour défendre une telle personne pour de telles allégations ?
    - Que fait l’AMF ?

    Après une telle bombe, comment penser que les employés soutiennent vraiment la présidence ? De toute manière si les soutiens viennent des nouveaux employés, quelle est la valeur de cet argument ?

    Il est possible que certains témoignages soient fallacieux, mais 20 personnes ont parlé de concert.
    Puis combien auraient aimé participer et ajouter peut être des éléments ou du moins les confirmer ?

    Ca me rend triste pour les employés de la csf qui doivent pâtir de l’image que reflète sa présidente.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      CSF
      Les problèmes ne disparaissent pas parce qu’on reuse de les adresser….

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      Vrai, vrai et vrai!!!
      Tellement bien résumé, tous ces points sont au cœur de la problématique. Le CA ne paraît certainement pas indépendant en fonction de leurs agissements et oui, tout laisse croire qu'elle les a dans sa poche, il n'y aucune autre explication!!

      C'est extrêmement inacceptable et irresponsable pour le CA de défendre la présidente Farley avec l'argent des cotisants dépensé chez Lavery sans s'être posé la moindre question - ils n'ont même pas fait semblant d'enquêter, on le constate par la vitesse à laquelle ils l'ont défendue (pas très publiquement remarque avec leur communiqué envoyé uniquement à Drt-inc, j'imagine qu'ils se sont gardés une petite gêne haha)!

      Et oui, elle peut bien avoir le soutien des nouveaux employés, haha une vraie joke!

  14. Avocat qui se pose des questions
    Avocat qui se pose des questions
    il y a 2 ans
    Et Bixi?
    Mme Farley a été présidente du CA de Bixi, elle ne l'est plus - comment ça s'est passé, chez eux/avec eux?
    J'ose imaginer qu'elle n'était pas en contact quotidien avec les employés, mais ça vaudrait la peine de vérifier, me semble.

  15. Encore mou
    Encore mou
    il y a 2 ans
    Me Ouimet, votre opinion?
    J'aimerais bien entendre ce que Me Ouimet, grand responsable de la déontologie des membres de la CSF et ancien bâtonnier pense de la conduite de sa haute gestionnaire et surtout de l'éthique du CA qui lui à démontrer son appui sans aucune réflexion ou enquête.

  16. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Je vais vomir
    Pendant toutes les années ou j’ai travaillé à la Chambre Je n’ai jamais eu le droit d’approcher un membre du CA. Sauf cas exceptionnel avec autorisation, je ne devais jamais leur parler ni leur écrire sous peine de remontence c’était vrai pour moi et pour tous les employés y compris les directeurs, on devait se tenir loins. Bien des personnes pourraient confirmer ce que je dis Marie Elaine s’est toujours arrangé pour qu’il y ait une muraille de Chine entre les employés et les administrateurs .
    Et soudain les employés parlent avec les administrateurs pour leur dire qu’il sont heureux à la Chambre? Et soudain les membres du CA sont aptes à se prononcer sur le bien-être des employés? Tous ces gens qui se protège entre eux me font vomir.

    • Aanonyme
      Aanonyme
      il y a 2 ans
      Normal
      Il est normal que les employés n'aient pas de communication directe avec les membres du CA d'un organisme d'une certaine envergure, sauf pour des questions assez techniques. Cette règle sert à protéger l'organisme d'une ingérence dans ses opérations par les administrateurs dont le rôle est plutôt d'établir les politiques. Le dilemme pour un administrateur est qu'il peut se faire enfirouaper par la haute direction. Le rhythme de départs dans ce organisme aurait dû sonner une alarme tout comme les dépenses de consultants mais encore là, les administrateurs ne contrôlent pas l'information qui leur est fournie.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      ça n’excuse pas tout
      Il ne faut pas confondre ignorance et aveuglement volontaire.

  17. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Puisqu’on aime les jokes
    Arrêtez de critiquer Marie Elaine, elle est géniale.
    Mais noooon POISSON D’AVRIL!!!!! :D

  18. Victime
    Victime
    il y a 2 ans
    Dénonciation
    Les instances gouvernementales et réglementaires sont au courant depuis longtemps de cette situation. Comment peuvent-ils continuer à surveiller cette presidente qui s’acharne au pouvoir et servir ses intérêts personnels ?
    Quel est la facture des avocats, des lobbyistes et des consultants externes aux frais des 32 000 membres pour protéger l’image et l’incompétence de la présidente ?
    J’invite tous les congédiés et bâillonnés à dénoncer leurs traitements dysfonctionnels de la part de la présidente et de son prédécesseur et leurs complices.

    Un enquête à JE Svp rien de moins

  19. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Poudre aux yeux?
    Je ne peux que constater que tous les administrateurs n’ont pas signé ce document. On peut en conclure que Me Farley n’a le soutien que de trois d’entre eux : Mme Côté, M. Morin et M. de Champlain. Et en effet, deux jours pour balayer une vingtaine de témoignages d’employés et ex-employés me parait objectivement douteux ou pour le moins absolument pas sérieux. On aurait mieux compris l’annonce de l’ouverture d’une enquête par exemple.
    Il serait logique que la majorité des administrateurs aient donc refusé de joindre leur voix à cette sortie par crainte - et à raison - que leur crédibilité en pâtisse. Ceci explique aussi peut-être le fait que le mal nommé « communiqué » n’ait pas été largement diffusé. Ils s’y sont sans doute opposés - à leur place, je l’aurais fait.

    Pour conclure, le tout démontre qu’il n’existe aucun soutien à la présidente de la part de CA de la CSF. Cela ressemble plutôt à une manœuvre maladroite et désespérée de la haute direction pour faire croire qu’un tel soutien existe.

  20. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Final countdown
    Plus Mme Farley résistera à l’issu évidente de ce dossier, plus elle entraînera de monde dans sa chute, y compris peut-être la Chambre elle-même.
    C’est l’heure des choix judicieux pour limiter la casse.

  21. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Intéressant
    2 de ces 3 administrateurs ont été nommé par le ministre : Mme Côté et M Morin. Le ministre doit être très content de la qualité de leur travail.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires