Nominations

Encore cinq nouveaux juges!

Main image

Camille Laurin-desjardins

2020-09-10 15:00:00

Le ministère de la Justice a annoncé la nomination de cinq nouveaux juges à la Cour du Québec. Qui sont-ils?

Les avocats Claudine Alcindor, Julie Philippe, Éric Couture, Louis Riverin et Jean-François Roberge feront leur entrée à la Cour du Québec. Ils exerceront leurs fonctions principalement à la Chambre civile de Montréal. En voici un peu plus à leur sujet.

Me Claudine Alcindor. Photo : LinkedIn
Me Claudine Alcindor. Photo : LinkedIn
Claudine Alcindor

Jusqu’à tout récemment, Claudine Alcindor était avocate à la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ). Elle y était depuis 2014. Elle a aussi oeuvré pour le secrétariat du Conseil du trésor, ainsi que pour Revenu Québec.

La Barreau 1995 est détentrice d’un baccalauréat en droit, ainsi que d’un diplôme de deuxième cycle en fiscalité, de l’Université de Sherbrooke.

Me Julie Philippe. Photo : Site Web de LSA Avocats
Me Julie Philippe. Photo : Site Web de LSA Avocats
Julie Philippe

Julie Philippe a commencé sa carrière d’avocate en 2004 chez Linteau Soulière, où elle était encore associée jusqu’à tout récemment. Elle pratiquait en litige civil et commercial, en droit de la famille, en droit de la personne, ainsi qu’en droit des successions et en droit de l’immobilier.

La Barreau 2004 était aussi membre de l’Association des avocats et avocates en droit familial du Québec, en plus d’être accréditée comme médiatrice et arbitre.

Elle a effectué ses études en droit à l’Université de Sherbrooke.

Éric Couture

Éric Couture travaillait depuis 2008 comme avocat et urbaniste au service des affaires juridiques de la Ville de Montréal. Auparavant, il a oeuvré pendant près de 20 ans chez Miller Thomson, où il a été associé.

Le Barreau 1998 a fait ses études en droit à l’Université Laval.

Me Louis Riverin.
Me Louis Riverin.
Louis Riverin

Celui qui pratiquait au sein du contentieux de Revenu Québec depuis 2012 était également bâtonnier du Barreau de Québec depuis 2019.

Louis Riverin a commencé sa carrière au sein de Jolicoeur Lacasse, devenu depuis Therrien Couture Jolicoeur, où il est resté pendant 10 ans, avant de joindre les rangs de Barbeau & associés.

Admis au Barreau en 1990, Louis Riverin a fait ses études en droit à l’Université d’Ottawa.

Me Jean-François Roberge. Photo : LinkedIn
Me Jean-François Roberge. Photo : LinkedIn
Jean-François Roberge

Non, il ne s’agit pas de l’actuel ministre de l’Éducation! Cet autre Jean-François Roberge était professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke depuis 2005. Il y enseignait notamment des cours axés sur la justice participative.

Admis au Barreau en 1998, il a essentiellement consacré sa carrière d’avocat à l’enseignement.

Il est titulaire d’une maîtrise en psychologie de l’Université de Montréal, ainsi que d’une maîtrise en droit, en prévention et règlement des différends, et d’un doctorat en droit de l’Université de Sherbrooke.
19661

6 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 3 ans
    Quand même étrange...
    ... de nommer comme juge dans un système de justice traditionnel, une personne qui promeut toutes les sortes de justices qui existent, autres que le système de justice traditionnel.

    À moins qu'il ne fasse que des CRA?

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 3 ans
    Lawyer
    Ça fait du bien de voir des avocats accéder à la magistrature sans nécessairement avoir pratiqué dans des « grands cabinets ». Ceci va sûrement amener une nouvelle dynamique / perspective dans le traitement des dossiers, notamment, au niveau de la gestion et l'application des nouveaux principes directeurs de la procédure civile. Félicitations.

  3. a
    non
    Really? You find that lawyers from small firms or sole practitioners are more into proportionality, fair play, transparency, no trial by ambush, cooperation, not advocating frivolous positions, not being dilatory, not into racking up huge bills over trivial issues, playing the long game with clients by considering broader commercial interests, delving into the real legal and business issues, advancing the law, being pragmatic, being thorough? I have been in both and cannot say that it has to do with the size of the firm.

    • YB
      yep
      Bien d'accord avec le dernier commentaire... personnellement, j'ai vu davantage de clowneries d'avocats pratiquant seuls que d'avocats de ces bureaux...

  4. Anonyme
    Anonyme
    il y a 3 ans
    Différence
    Faudrait comprendre qu'il y a une différence entre la règle de la proportionnalité qui doit s'appliquer aux moyens que l'on fait valoir devant les tribunaux et l'esprit qui anime les modes de PRD, lesquels reposent sur une justice autre que celle des tribunaux (empathie, négociation sur besoins/intérêts, etc.).

    On parle de deux choses complètement différentes. J'ose espérer qu'il y a une cloison entre les deux, sinon, ça ne va pas bien aller.

  5. Anonyme
    Anonyme
    il y a 3 ans
    Manque d'expérience..
    Assez incroyable de voir ces jeunes sans expérience accéder à des postes de juges.
    Je leurs souhaites bonne chance.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires