Nouvelles

Pourquoi la santé mentale des juristes se détériore

Main image

Didier Bert

2022-01-26 14:15:00

Qu’est-ce qui empêche les juristes de dormir? Et qu’est-ce qui les pousse à quitter leur emploi?

Source: Shutterstock
Source: Shutterstock
La généralisation du travail hybride n’a pas eu que de bons côtés pour le personnel des cabinets. C’est ce que révèlent des données de la firme Exizent, basée à Glasgow. La firme laisse entendre que son étude a été menée en Écosse, auprès de « professionnels du droit ».

La majorité des professionnels interrogés (61 %) considèrent que l’équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée est meilleur qu’avant la pandémie, indique un sondage mené par Exizent.

Or, ce sentiment masque une dégradation de la santé mentale de ces professionnels. Les changements des procédures de travail ont perturbé le sommeil de 69 % d’entre eux. Plus de la moitié (56 %) disent avoir commis des erreurs ; et presque autant (49 %) ont constaté qu’ils étaient devenus agressifs, hargneux ou impatients.

Cela explique que plus d’un juriste sur trois envisage de quitter son emploi actuel en raison de la dégradation de sa santé mentale depuis le début de la pandémie.

Donc, d’un côté, l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée semble s'améliorer ; mais d’un autre côté, la santé mentale des juristes se dégrade. Comment l’expliquer?

Il semble que le problème se situe au sein des procédures de travail. Dans ce secteur exigeant, le bouleversement des usages a provoqué une augmentation du stress et une diminution des performances.

En effet, la moitié (51 %) des professionnels interrogés pointent la charge de travail comme principal défi auquel ils sont confrontés. Plus du tiers (38 %) désignent les procédures inefficaces, tandis que 31 % blâment le manque de logiciels adéquats.

Le travail hybride a donc apporté des gains en termes de conciliation entre le bureau et la vie personnelle, mais les changements survenus dans l’organisation du travail ont conduit à une détérioration de la santé mentale des juristes.

Pour les cabinets, le défi est désormais de préserver le bénéfice du travail hybride, tout en améliorant ses manques. Cela passe par la mise en œuvre de procédures de travail adaptées spécifiquement à cette nouvelle donne.
5816

1 commentaire

  1. Mk
    Terrible
    C'est terrible pour nous les personnel de soutien car on doit travailler comme des bonnes sans bibliothèque comme avant!!! Est-ce qu'il mon incluse dans ce sondage? Non car c'est encore juste les avocats!!!

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires