Nominations

Une première chancelière autochtone pour cette université

Main image

Emilie Laperrière

2022-07-04 13:15:00

Une juriste algonquine devient la première chancelière autochtone de cette université. Qui est-elle?

Claudette Commanda. Source: Site web de l’Université d’Ottawa
Claudette Commanda. Source: Site web de l’Université d’Ottawa
Claudette Commanda, Algonquine anichinabée de la Première Nation Kitigan Zibi Anichinabeg, deviendra le 9 novembre prochain la 15e personne — et la troisième femme — à occuper ces fonctions.

La nomination s’avère loin d’être banale. Il s’agit en effet de la première fois, en 174 ans d’histoire, qu’un leader autochtone est choisi pour ce poste.

« Non seulement cette nomination est pour moi un honneur, une fierté et une joie, mais elle montre aussi que le peuple algonquin a énormément à donner, et qu’il ne cesse de le faire », a déclaré Claudette Commanda dans un communiqué.

Elle ajoute que cela compte pour beaucoup, et qu’elle se sent très honorée d’avoir été sélectionnée pour ce poste.

Le recteur et vice-chancelier, Jacques Frémont, se réjouit de la nouvelle. « Mme Commanda continuera de mettre à profit son leadership, sa passion et sa sagesse dans toute l’Université, au bénéfice des peuples autochtones », estime-t-il.

Une mentore impliquée

Diplômée de la Faculté des arts (1993) et de la Faculté de droit, Section de common law (1997) de l’Université d’Ottawa, Claudette Commanda a été intronisée à la Société honorifique de common law en 2009.

Durant ses études, cette dernière a fondé une association étudiante des Premières Nations pour améliorer leur représentation sur le campus. Elle a aussi créé un centre de ressources autochtones, qui existe encore aujourd’hui.

Au cours de sa carrière, elle a enseigné à la Faculté de droit, à l’Institut d’études des femmes et à la Faculté d’éducation.

En 2017, celle-ci est devenue la toute première aînée en résidence à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa. Elle a également agi comme conseillère spéciale en matière de réconciliation auprès de la doyenne de la Faculté de droit.

La récipiendaire du Prix Indspire 2020 pour la culture, le patrimoine et la spiritualité compte d’ailleurs maintenir le soutien historique de l’Université à la réconciliation lorsqu’elle assumera ses nouvelles fonctions.
2486

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires