Carrière et Formation

Quatre choses à savoir pour prévenir le burn out…

Main image

Gilles Des Roberts

2022-10-07 14:15:00

La carrière va bien. Elle va vite. Les réussites s’accumulent. Et soudain, on frappe le mur! Plus rien ne fonctionne. C’est le burn out…

Dustin S. McCrary. Source: The Law Office of Dustin S. McCrary, PLLC
Dustin S. McCrary. Source: The Law Office of Dustin S. McCrary, PLLC
C’est ce qui est arrivé à Dustin S. McCrary un jeune avocat qui avait une carrière TGV et qui a été brusquement frappé par l'épuisement professionnel.

Il a consulté, a pu avoir un suivi psychologique et médical. Il s’en est sorti et partage les quatre grandes leçons qu’il tire de cette expérience dans les pages du ''Harvard Business Review''.

Culture d’entreprise

D’abord, pour éviter le burn out, vous devez analyser avec soin la culture d’entreprise de votre employeur. Qu’est-ce qui domine le narratif au sein de la firme? Les heures facturables, le développement de la clientèle ou l’équilibre travail/famille?

En début de carrière, les réponses à ces questions devraient baliser votre parcours. Elles calibrent aussi les attentes professionnelles. Deux autres bonnes questions à poser à un recruteur sont “comment la direction compose avec les erreurs et les échecs” et “ décrivez-moi une situation qui a déplu aux dirigeants et comment ceux-ci ont réglé ce problème”.

Écoutez votre corps

Ensuite, n'ignorez pas vos déclencheurs physiques. Votre corps vous parle alors écoutez-le! Les signes de l’épuisement sont flagrants : accélération du rythme cardiaque, maux de tête, fatigue, palpitations et irritabilité.

Ces symptômes apparaissent graduellement, ou comme dans le cas de Me McCrary, brusquement. Et quand ils apparaissent, portez-y attention. Vous pouvez alors demander à votre supérieur de réduire ponctuellement votre charge de travail. Vous pouvez également consulter un médecin.

Une vie ailleurs

Pour combattre l'épuisement professionnel, il faut aussi se bâtir une vie et un réseau à l’extérieur de votre travail. La dure réalité est qu’une carrière juridique draine beaucoup d’énergie physique et émotionnelle. Les longues heures de travail sont la norme, le stress associé aux dossiers et aux clients aussi.

Pour vous protéger, vous devez ériger certaines barrières au travail. Dans le cas de Dustin S. McCrary c’est de s’accorder aux moins deux périodes de vacances par an. Selon lui, c’est le minimum requis pour décompresser et faire, un peu, la vidange du stress professionnel.

Et ne négligez pas des activités aussi simples que promener votre chien ou aller au gym pour combattre les symptômes de l’épuisement professionnel. Ici, simple rime avec efficace.

Acceptez d’être imparfait!

Finalement, donnez-vous aussi un peu de grâce. La perfection n’est pas de ce monde, même dans le monde juridique!

Vous pouvez gérer des situations complexes et des enjeux considérables, mais ne tombez pas dans le piège de penser que votre taux de succès est 100 %. C’est impossible, assure Me McCrary. Si vous visez un taux de succès de 100 % vous vous assurez aussi d’être insatisfait de votre prestation de service et vous engagez sur le terrain de l'épuisement professionnel.

4559

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires