Nominations

Le droit criminel ou rien!

Main image

Apolline Caron-ottavi

2019-01-10 08:30:00

C’est un film avec Susan Sarandon qui a donné envie à la nouvelle Directrice du bureau de Longueuil en criminel et jeunesse d’opter pour ce domaine.

Me Marie Kettlyne Ruben nouvelle Directrice du bureau de Longueuil en criminel et jeunesse.
Me Marie Kettlyne Ruben nouvelle Directrice du bureau de Longueuil en criminel et jeunesse.
Avocate depuis dix ans au sein de la Commission des services juridiques (CSJ), Me Marie Kettlyne Ruben est devenue Directrice du bureau juridique de Longueuil, division criminelle et section jeunesse.

Barreau 2007 après des études à l’Université de Montréal, Me Ruben avait effectué son stage du barreau au cabinet de droit criminel Desrosiers Turcotte Joncas Massicotte.

Il faut dire que le droit criminel est le domaine qui l’a toujours passionné.

« C’était le droit criminel ou pas de droit : c’est le domaine qui m’a toujours intéressé. Je me suis décidée assez jeune, j’étais encore au primaire. Ça a commencé quand j’ai vu le film The Client, avec Susan Sarandon et Tommy Lee Jones! », raconte-t-elle à Droit-Inc.

Après son stage, elle a appliqué au Centre communautaire juridique de la Rive Sud, pour un poste en remplacement de congé de maternité. C’est ainsi qu’elle a décroché son premier poste d’avocate.

Une fois ce contrat terminé, elle a fait un saut à l’aide juridique de Joliette, avant d’être rappelée à Longueuil lorsqu’un poste de criminaliste s’est libéré.

Un rôle de gestionnaire

Suite à sa promotion, elle endosse désormais un rôle de gestionnaire en plus de sa pratique, en dirigeant les bureaux de la division criminelle et de la section jeunesse, qui s’occupent de la protection de la jeunesse et du droit criminel pour les mineurs.

« J’étais prête à relever de nouveaux défis au sein de mon organisation. J’ai beaucoup d’éléments à acquérir au niveau de la gestion du bureau, mais ça se passe bien, l’équipe est dynamique et je suis très satisfaite du changement. Et c’est une nouvelle marque de confiance, dix ans plus tard, dans mes compétences et aptitudes », précise l’avocate.

Elle souligne l’encadrement ainsi que la collaboration entre les différentes équipes, qui s’épaulent dès qu’il y a un dossier de plus grande envergure.

Les raisons du succès

L’avocate apprécie aussi que les employés puissent participer à différents comités. À titre personnel, elle s’implique dans le comité d’implantation du programme d’accompagnement justice et santé mentale à Longueuil.

« Ce qui a permis mon cheminement, ce sont des parents haïtiens qui donnent beaucoup d’importance aux études, une mère qui a toujours eu à cœur le bien-être de ses enfants, un frère et des amis qui ont toujours vu l’avocate en moi, un amoureux qui m’encourage et qui ne voit pas de limites à mes compétences, et finalement l’appui de mes collègues et la confiance du centre communautaire juridique de la Rive Sud... » conclut-elle.
7104

2 commentaires

  1. DSG
    j’ai vu le film The Client
    Movies like The Client should come with a disclaimer. You can be a lawyer for 50 years and I can assure you that you will never get some innocent kid trying to evade a mob hit as a client. It never happens. When I was a kid I saw "And Justice for All" and over the years I have perfected the "You're all out of order!" speech, but not once have I had the opportunity to use it. All I ever wanted was to stand in a courtroom and yell "You're out of order, he's out of order, you're all out of order!" My life has been one big lie.

  2. Aanonyme
    Aanonyme
    il y a 5 ans
    Miracle on 34th Street
    As for me, I have been [https://en.wikipedia.org/wiki/Miracle_on_34th_Street|waiting to defend Santa Claus], but I did like this article and wish Maître Ruben well.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires