Fusions et acquisitions

La FTQ et la CDPQ investissent dans l’agroalimentaire

Main image

Gabriel Poirier

2022-07-14 14:15:00

La filiale d’un géant français cède ses actifs nord-américains au Fonds de solidarité et au bas de laine des Québécois. Et les avocats sont ?

Marc Tremblay et Robert Dorion. Source: Site web de Gowling WLG
Marc Tremblay et Robert Dorion. Source: Site web de Gowling WLG
Le Fonds de solidarité FTQ et la Caisse de dépôt et placement du Québec ont acquis 65 % des actifs de Bonduelle Americas Long Life (BALL), filiale du géant français Bonduelle. La valeur de l'entreprise BALL est estimée à 850 M CA$ (environ 625 M€).

BALL, qui a enregistré un chiffre d’affaires de 943 M CA$ en 2020-2021, se spécialise dans la transformation et la commercialisation de légumes en conserve et en surgelé. Elle distribue ses produits au Canada et aux États-Unis pour le commerce de détail et la restauration, avec des marques comme Arctic Gardens et Del Monte.

Avec cette transaction, Bonduelle espère « poursuivre le déploiement de ses activités, en particulier à marques, en ligne avec ses priorités stratégiques et son ambition de croissance durable à impact positif ».

L’entreprise française était représentée par le cabinet Gowling WLG, avec une équipe dirigée par Marc Tremblay et Robert Dorion et composée, entre autres, de Georgi Paskalev, Yasmine Mekallach et Angelique Merakos (droit des sociétés/F&A), Jean Francois Vadeboncoeur et Larisa Albu (droit bancaire), Laura Gheorghiu (droit fiscal), Nicolas Cayouette et Kathryn Chadwick (droit de l'environnement), Ian Macdonald (droit de la concurrence), Pierre-André Hamel (droit immobilier) et Philippe Matziorinis (PI).

Jean Tessier et Howard Levine. Source: Site web de Blakes
Jean Tessier et Howard Levine. Source: Site web de Blakes
Le Fonds de solidarité FTQ et la Caisse de dépôt étaient quant à eux représentés par le cabinet Blakes, avec une équipe composée de Jean Tessier, Howard Levine (avocats responsables), Fabien Lanteri-Massa (avocat responsable - debt financing), Julia Wang (avocate responsable - structural issues); Joakim Albert, Francois Auger, John Leopardi, Jeffrey Shafer (fiscalité); Anne-Catherine Boucher, Anne Drost, Charles Kazaz (environnement); Cassandra Brown, Matthew Prior (Concurrence); Natalie Bussière, Lindsay McLeod (Régimes de retraite); Géraldine Côté-Hébert, Daniel Ferreira, Jay Geers, Jean-Simon Lamarre, Rachel Lehman, Vanessa Tsai (Immobilier commercial); Rebecca Dawe, Neil Katz, Kerri Marks, Charles McRoberts, Gregory Morrison, Nadir Pracha, Vladimir Shatiryan (services financiers); Pascal de Guise, Cameron Hogg-Tisshaw (Securities/F&A); Jordan Furfaro, Anthony Lanouette-Marier, Connor Munro (Corporate/F&A); Sunny Handa, Tricia Kuhl, Vanita Sachdeva, Alllison Sibthorpe, Renee Tousignant (PI/TI); Francis Laperrière-Racine (travail et emploi); Ellie Marshall (Food Regulatory); Wendy Mee (Vie privée); Katia Ramundo (PI); Simon Seida (Anti-Bribery).

Kim Thomassin. Source: Site web de la CDPQ
Kim Thomassin. Source: Site web de la CDPQ
Kim Thomassin, a commenté la transaction au journal Les affaires à titre de première vice-présidente et cheffe à la CDPQ, étant d’avis que l’ « ambitieux plan d’affaires » promet d’excellentes perspectives de croissance pour BALL.

« L'acquisition de BALL représente un moment marquant pour l'industrie. Le Fonds de solidarité FTQ est fier de contribuer à la croissance de l'une des plus importantes entreprises nord-américaines du secteur de l'agroalimentaire. Notre expertise dans le milieu nous permettra d'accompagner BALL dans son plan d'expansion, tout en conservant un siège social crucial ici », a affirmé Dany Pelletier, premier vice-président aux placements privés et investissements d'impact du Fonds de solidarité FTQ.
4077

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires