Carrière et Formation

8 conseils pour coacher un avocat junior

Main image

Sonia Semere

2023-04-12 14:15:00

Quand on débute en tant que jeune avocat, la présence d’un mentor à nos côtés est essentielle ! Alors, comment ce dernier peut s’assurer de gérer son rôle ?

Sources: Shutterstock
Sources: Shutterstock
Nombreux sont les avocats à mentionner l’aide d’un ou d’une mentor lorsqu’ils ont fait leurs premiers pas en cabinet. Assurément, quand on débute, on a besoin des précieux conseils des anciens.

Mais pour un avocat senior, ce n’est clairement pas inné de savoir bien coacher. Le site Lawyer coach a donc délivré plusieurs conseils pour qu’un mentor assure dans son rôle.

Clarifiez votre rôle de mentor

Ayez une conversation avec le mentoré au cours de laquelle vous pourrez évoquer vos rôles respectifs dans la relation de mentorat. Si vous avez déjà été mentor, donnez quelques exemples de la façon dont vos anciens mentorés ont utilisé cette opportunité.

Si vous débutez dans le mentorat, soyez honnête avec le fait que vous aurez besoin de commentaires et de suggestions de votre mentoré. Partagez vos attentes et demandez les siennes.

Mettre en place des réunions régulières

Un jeune avocat peut hésiter à déranger avec des problèmes mineurs et des questions « stupides ». Si vous avez un déjeuner mensuel, cela créera une opportunité pour que les problèmes et les préoccupations sortent et soient résolus, avant qu'ils ne se transforment en vrais problèmes.

Si des questions surgissent entre les réunions, encouragez les jeunes avocats à regrouper leurs questions lorsque cela est possible.

Tenez vos engagements

Bien que le calendrier d'un avocat soit souvent organisé en fonction des besoins de ses clients, accordez à votre mentoré autant de respect que vous le feriez pour tout autre rendez-vous.

Tenez les promesses que vous faites.

Votre engagement enverra de nombreux signaux au mentoré. Cela contribuera à favoriser une relation de confiance.

Cherchez à comprendre votre mentoré avant de le conseiller

Ceci est particulièrement important si vous êtes un baby-boomer et que votre mentoré est un millennial car vos valeurs peuvent différer considérablement. Une relation de mentor est différente d'une relation de patron, même lorsque vous jouez les deux rôles avec la même personne.

On peut s'attendre à ce qu'un subordonné comprenne les besoins du patron, mais dans une relation de mentorat, l'accent est mis sur le succès du mentoré.

Renseignez-vous sur la vision et les objectifs de votre mentoré et aidez-le à les clarifier. Adaptez vos conseils à ses objectifs plutôt qu'aux vôtres.

Maintenir la confidentialité

Parvenez à un accord avec votre mentoré sur ce qui sera considéré comme confidentiel entre vous. Vous investissez votre temps et vos efforts en cette personne.

Gardez votre investissement productif en faisant en sorte que votre mentoré soit honnête et ouvert avec vous.

Dites la vérité

Les avocats juniors ont besoin d'aide pour apprendre les règles non écrites de l'organisation et saisir les subtilités de la vie d'avocat !

Ils ont également besoin de commentaires honnêtes sur la façon dont ils doivent se présenter aux autres.

Faites les présentations

Contactez des collègues dont les ressources, l'expérience, les connaissances ou les relations peuvent être plus pertinentes pour les besoins ou les préoccupations de votre mentoré.

Aidez-le à élargir son réseau et à établir des relations.

Ayez un ordre du jour

Envisagez de demander à votre mentoré d'être responsable d'un bref ordre du jour pour chaque réunion régulière. Cela vous aidera à éviter d'avoir des conversations superficielles sans conséquence.

Cela lui apprendra également à organiser des réunions efficaces et à organiser ses pensées.
3069

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires