Campus

Étudier en droit après un traumatisme

Main image

Marie-ève Buisson

2022-07-29 13:15:00

Une future étudiante en droit se fait déjà remarquer par son parcours professionnel et personnel inusité. Qui est-elle?
Oluwatobi Falana. Source: Twitter
Oluwatobi Falana. Source: Twitter
Future étudiante à la fac de droit de McGill, où elle vient d’être acceptée, Oluwatobi Falana fait déjà parler d’elle en étant récipiendaire de la bourse Bala et Ram Jakhu.

Cette bourse de 5 000 dollars, créée en 2017 et financée par KEAT Canada, finance une partie des études de ceux et celles qui en ont besoin et qui se démarquent dans leur candidature.

« De tous les candidats cette année, celle de Mme Falana démontre l'histoire inspirante d'une jeune personne qui a su persévérer en surmontant plusieurs obstacles », a expliqué le comité du concours.

C’est après avoir été témoin d’événements traumatisants, notamment la fusillade de la rue Danzig à Toronto en 2012, qui a fait deux morts et 22 blessés, que cette future avocate a choisi de se lancer en droit. Elle se dit fière et honorée d’être admise à la fac de droit de McGill et d’avoir reçu cette bourse.

« Avoir accès à cette opportunité financière diminuera mon niveau de stress et me permettra de me concentrer sur ce qui est le plus important, mes études », mentionne la Torontoise, qui deviendra bientôt Montréalaise.

Diplômée en sociologie de l’Université Queen’s en Ontario, l’étudiante effectue un stage depuis trois mois au cabinet McCarthy Tétrault. Elle a également fait du bénévolat au YMCA, à l’association des étudiants noirs en droit du Canada, aux services de police de Toronto et au centre de santé communautaire de Taibu, dans la Ville-Reine.

Avec ses études en droit, elle espère pouvoir contribuer à la justice sociale et à la responsabilité sociale des entreprises.

La future avocate souhaite déjà faire du bénévolat et servir à la communauté de Montréal.

« J’ai toujours su que je voulais poursuivre une carrière en droit. Après avoir été acceptée dans l’une des facultés de droit les plus prestigieuses au Canada, je peux dire que je suis extrêmement reconnaissante de ce qui m’arrive », a-t-elle dit sur LinkedIn.
3421
2 commentaires
  1. Jacques
    Jacques
    il y a un an
    Pitt
    Hein? Elle fait du droit social chez McCarthy Tétrault?

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Spin victimaire, ou situations objectivement traumatisantes?
    "C’est après avoir été témoin d’événements traumatisants, notamment la fusillade de la rue Danzig à Toronto en 2012"


    Mais encore ?

    Était-elle à un mètre d'une personne fusillée, ou à un mètre de son mouchoir lorsqu'elle a lu cette nouvelle sur son i-Phone?



    "Une future étudiante en droit se fait déjà remarquer par son parcours professionnel et personnel inusité"


    Avant il y avait l'IVAC (ou son équivalent Ontarien) pour donner un coup de mains aux victimes directes des crimes. Maintenant, il y a des prix, et ils iront à ceux qui gagnent la compétition victimaire.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires