Nouvelles

La technologie au service du droit

Main image

Sophie Ginoux

2022-11-03 15:00:00

Transition numérique, agilité, protection de données… Des changements rapides s’opèrent grâce aux technologies dans le domaine juridique, qui peut compter sur des experts en gestion du changement.

Pierre-Olivier Lapointe
Pierre-Olivier Lapointe
En accompagnant depuis 50 ans les acteurs du système juridique québécois, le Groupe Lafortune a toujours été au-devant des besoins de ce milieu. Au sein de cette petite entreprise familiale, la préparation minutieuse de documents légaux s’est réalisée successivement sur des machines à écrire, de grosses presses, de premiers ordinateurs. Puis, en l’an 2000, Pierre-Olivier Lapointe, troisième génération à la tête de l’entreprise, a créé les premières versions électroniques des dossiers d’appel déposés en cour, devenus depuis aussi incontournables que des logiciels (Docurium) et applications (Todoc, eTribunal) qu’il a par la suite aussi conçus avec son équipe.

Alors que la virtualité s’impose de plus en plus dans les entreprises juridiques, l’aile Lafortune Technologies du groupe, fondée en 2012, accompagne désormais les cabinets et les institutions juridiques de grande comme de petite taille dans leurs projets numériques.

« Nous facilitons l’intégration des nouvelles technologies pour que les entreprises soient plus efficaces et compétitives, mais aussi pour faciliter le quotidien des équipes de travail comme des clients, explique Pierre-Olivier Lapointe. Il peut s’agir du choix et de l’implantation d’un nouveau logiciel, tout comme d’opérations à plus grande échelle nécessitant l’analyse de tous les besoins numériques d’une compagnie, afin de lui trouver les meilleurs outils et les meilleures pratiques. Nous créons de la valeur, en quelque sorte. »

L’ADN du droit, l’innovation en plus

Virage numérique des tribunaux, informatisation et optimisation des processus, analyse comparative de produits technologiques, recherche sur les enjeux et la législation techno-juridique, bureaux sans papiers, gestion du changement en mode agile ; les dossiers sur lesquels intervient Lafortune Technologies sont très divers.

Me Monique Stam
Me Monique Stam
Pour les mener à bien, une équipe multidisciplinaire constituée d’experts en droit, en gestion de projets et en gestion du changement est nécessaire. Pierre-Olivier Lapointe peut d’ailleurs compter sur deux avocates précurseures dans le domaine des technologies au Québec : Me Véronique Abad et Me Monique Stam. Comme il le dit lui-même, « Elles ont été des pionnières lors du passage du papier au numérique dans le secteur du droit, et elles sont devenues des références en matière de nouvelles technologies appliquées dans ce milieu. »

Qui sont-elles au juste ? Me Monique Stam répond à la blague qu’elle doit tout à ses parents évoluant dans l’informatique. « J’ai toujours été attirée par les technologies et ai cherché dès le début de ma pratique à faire les choses plus efficacement », raconte-t-elle. Quitte à monter et à distribuer dès 1999 à ses collègues un signet sur lequel étaient inscrites toutes les ressources en ligne de l’époque !

Quant à Me Véronique Abad, ce sont ses études en droit de l’Internet et en droit des médias, ainsi qu’un contact quotidien par la suite avec des informaticiens pendant neuf ans dans une entreprise qui l’ont convaincue de se former en agilité et en assurance qualité.

Me Véronique Abad
Me Véronique Abad
« Je trouve cela très rafraîchissant d’évoluer dans cette spécialité, car on voit les projets évoluer rapidement, sans avoir à attendre trois ans avant que quelque chose ne bouge. C’est structurant et valorisant pour nous comme pour nos clients », confie-t-elle.

Aussi passionnées de technologies soient-elles, les deux analystes d’affaires demeurent tout de même des avocates attachées aux questions juridiques.

« Le droit, c’est notre ADN, indique Me Abad. Donc, il se reflète dans tout ce que nous faisons. Nous sommes par exemple très soucieuses de la confidentialité et de la protection des données personnelles ou sensibles, et attentives aux volets déontologiques de chaque projet. »

Virage numérique, approche humaine

Chaque dossier géré par Lafortune Technologies est différent, au même titre que les entreprises qu’ils concernent. Mais la manière de les appréhender, elle, est identique.

« Nous les abordons de manière simple, accessible, près des gens et de leurs réalités. On prend le temps avec eux, en leur offrant une oreille attentive, en leur expliquant pourquoi et comment agir. Pendant un moment, nous faisons presque partie des organisations, afin de cerner précisément avec elles des objectifs qui ne sont pas toujours clairs à la base, mais qu’elles s’approprient au fur et à mesure, de manière à ce qu’elles soient autonomes une fois le projet réalisé », explique Me Stam.

Groupe Lafortune
Groupe Lafortune
Concrètement, qu’il s’agisse de l’implantation d’une signature électronique, de l’automatisation d’un processus, de la sécurisation des communications ou d’une gestion plus simple des données, Lafortune Technologies est au rendez-vous. Tous ces changements, souvent remis à plus tard faute de temps et de connaissances, s’opèrent pas à pas, en symbiose avec les membres de chaque entreprise.

Par exemple, Justice Pro Bono, un organisme qui ne dispose pas de beaucoup de ressources, souhaitait être plus efficace lorsque des personnes les approchaient pour des services.

« Après analyse, nous avons implanté pour eux un système de formulaire en ligne et l’avons testé à l’interne comme à l’externe pour nous assurer qu’il répondait bien à leurs besoins. Et on a obtenu d’excellents résultats ! » raconte Me Véronique Abad.

Finalement, en guidant et en outillant les professionnels du droit dans le virage numérique qu’ils doivent opérer pour être concurrentiels, le Groupe Lafortune poursuit la mission qu’Henri Adrien Lafortune s’était donnée il y a 50 ans.

« Et avec la banalisation de l’intelligence artificielle, de l’infonuagique et de la gestion de données massives, les entreprises juridiques pourront compter sur nous de nombreuses années encore », promet Pierre-Olivier Lapointe, qui entrevoit déjà ce à quoi ressemblera le droit de demain. Comme quoi, précurseurs un jour, précurseurs toujours !
2735

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires