Nouvelles

Brigitte Macron se tourne vers la justice

Main image

Gabriel Poirier

2022-02-28 12:00:00

Une « médium » et une « journaliste indépendante » ont prétendu faussement que la première dame française est une femme transgenre…

Brigitte Macron. Source: Wikipédia
Brigitte Macron. Source: Wikipédia
L’épouse du président français Emmanuel Macron se tourne vers la justice !

Et c’est vrai au civil, mais aussi au pénal ! Brigitte Macron reproche à deux femmes d’avoir propagé sur leur chaîne YouTube de fausses informations à son sujet.

Les deux femmes, qui se présentent respectivement comme « médium » et « journaliste indépendante », ont affirmé que Mme Macron est une femme transgenre.

Une audience civile devrait avoir lieu le 15 juin prochain, au tribunal de Paris, selon l’Agence France-Presse.

Brigitte Macron a retenu les services de l’avocat parisien Jean Ennochi. La poursuite de Mme Macron a d’abord été révélée par la chaîne de télévision M6, révèle l’AFP.

Vidéo YouTube

La « médium » et la « journaliste indépendante » ont diffusé, le 10 décembre dernier, des photos de Mme Macron et de sa famille, avant d’émettre les allégations mises en cause et réputées fausses.

Brigitte Macron a porté plainte pour diffamation, ce qui signifie qu’elle espère aussi obtenir un procès pénal dans le cadre de ce dossier.

Contacté par l’AFP, l’Élysée n’a pas répondu à leur demande d’entretien.

À noter qu’il ne s’agit pas de la première allégation du genre visant la première dame française. Une fausse information circule depuis plusieurs mois en ligne voulant que Mme Macron serait une femme transgenre dont le prénom de naissance est Jean-Michel.

Cette fausse information aurait connu un développement plus important à partir de la mi-octobre lorsqu’elle a été reprise par une revue d’extrême droite, toujours selon l’AFP.
3541

1 commentaire

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Il sera intéressant d'entendre les avocats plaider la diffamation
    Affirmer qu'une personne n'est pas née femme n'est pas un propos véhiculant l'insulte, l'injure ou le mépris. Aujourd'hui c'est même un sujet à la mode, et les médias présentent comme le sommet du progressisme des "femmes" nées autrement, et qui se sont "libérées" de leur corps initial.

    Ainsi, l'affirmation visant Brigitte est soit vraie, et elle n'est pas diffamatoire (et beaucoup rêvent de savoir si elle s'appelait Jean-Louis!), ou elle est fausse, et elle n'est pas non plus diffamatoire.

    Lorsque le propos que la femme d'Obama avait pris d'un air amusé est pris comme un insulte par la femme(?) de Macron, on devine l'état de panique qui règne au sommet de l'exécutif français.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires