Nouvelles

Simon Houle : la cour annule son absolution conditionnelle

Main image

Radio -canada

2023-01-25 13:30:00

Simon Houle avait pu bénéficier d'une absolution conditionnelle lors de son procès. La Cour d’appel n’est pas du même avis…

Simon Houle. Source: Facebook/Radio-Canada
Simon Houle. Source: Facebook/Radio-Canada
La Cour d'appel du Québec annule l'absolution conditionnelle pour agression sexuelle et voyeurisme de l'ingénieur Simon Houle et la remplace par une peine de 12 mois d'emprisonnement.

Simon Houle avait bénéficié d'une absolution après avoir agressé sexuellement une femme et pris des photos de ses parties intimes en 2019, à Trois-Rivières. Il avait plaidé coupable à des accusations d'agression sexuelle et de voyeurisme.

Dans sa requête auprès de la Cour d'appel, en décembre dernier, la procureure aux poursuites criminelles et pénales (DPCP), Ève-Lyne Goulet, avait affirmé que la décision rendue en première instance avait eu pour effet de sous-estimer les circonstances aggravantes des crimes de Simon Houle.

Dans sa décision, mercredi, la Cour d'appel se rend aux arguments du DPCP et annule l'absolution conditionnelle qu'avait prononcée le juge Matthieu Poliquin, de la Cour du Québec, en juillet 2022.

Ce jugement de la Cour du Québec avait soulevé l'indignation d'organismes qui soutiennent les victimes et avait causé l'émoi au sein du public. La controverse avait été alimentée, notamment, par le fait que cette absolution conditionnelle devait permettre à M. Houle, un ingénieur, de voyager pour son travail.

Dans ses arguments livrés devant la Cour d'appel, le DPCP a révélé que l'agression sexuelle, perpétrée par Simon Houle, s'était déroulée pendant au « minimum » 24 minutes, dans « au moins » trois pièces différentes d'un appartement.

Simon Houle avait également conservé, dans son cellulaire, 9 photos des parties intimes de la victime, et ce, pendant une période de 44 jours.
2882

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires