Nouvelles

Les avocats de l’aide juridique acceptent l’entente de principe

Main image

Marie-ève Buisson

2023-05-01 09:15:00

Les avocats de l'aide juridique ont accepté à majorité les termes de l'entente de principe présentée par leur comité de négociation.

Me Hugo Caissy, Me Justine Lambert-Boulianne et Me Sandrine Malo. Source: Centre communautaire juridique du Bas-Saint-Laurent Gaspésie, LinkedIn et Barreau Laurentides-Lanaudière
Me Hugo Caissy, Me Justine Lambert-Boulianne et Me Sandrine Malo. Source: Centre communautaire juridique du Bas-Saint-Laurent Gaspésie, LinkedIn et Barreau Laurentides-Lanaudière
Rappelons que le comité de négociation avait conclu le 14 avril dernier une entente de principe permettant aux avocats de maintenir leur parité salariale avec les procureurs de la Couronne.

« Nos arguments à la table de négociation étaient clairs : il s'agissait de maintenir l'équilibre entre la défense et la poursuite, assurer des services de qualité pour les nombreuses personnes desservies par l'aide juridique, et maintenir des conditions d'emploi intéressantes pour cette relève dont nous avons tant besoin, partout au Québec », a souligné Me Hugo Caissy, avocat criminaliste et président du Syndicat des avocats et avocates de l'aide juridique du Bas-Saint-Laurent et Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Ainsi, les avocats de l’aide de l’aide juridique verront leur salaire annuel être augmenté de 14% rétroactivement au 1ier janvier dernier.

« Pour les trois années antérieures, les salaires seront corrigés de 2 % en 2020, de 2 % en 2021 et de 2 % en 2022. De plus, une enveloppe supplémentaire de 1,5 % sera attribuée aux échelles de salaire pour mieux répondre aux enjeux d'attraction et de rétention touchant l'aide juridique ».

Les avocats bénéficieront aussi de montants forfaitaires pour ces trois années afin de corriger d'autres écarts passés. De plus, la rémunération sera dorénavant établie sur la base de 40 heures, en reconnaissance de l'implication qu’ils effectuent déjà.

« Il s'agit d'une grande victoire pour l'aide juridique », a réagi Me Justine Lambert-Boulianne, membre du comité de négociation et présidente du syndicat de Montréal et Laval. « Nous avons pu obtenir une meilleure reconnaissance de l'ensemble du travail effectué par les avocates et les avocats de l'aide juridique, tout en maintenant la parité avec nos vis-à-vis de la Couronne. Le combat aura été long, mais les résultats sont au rendez-vous. »

Pour Me Sandrine Malo, présidente du syndicat des Laurentides et de Lanaudière, il est clair que la forte mobilisation des avocates et avocats aura été déterminante. « Nos membres se sont battus jusqu'au bout, multipliant les journées de grève pour défendre un principe d'équité inébranlable. C'est tout à leur honneur et ils ont amplement raison de se réjouir aujourd'hui. »
3027

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires