Opinions

Jean Charest : « Les conséquences de ce conflit sur nos vies sont graves »

Main image

Jean Charest

2022-03-02 11:15:00

L’ancien premier ministre du Québec choisit de se prononcer au sujet de la guerre en Ukraine…

Me Jean Charest. Source: Archives
Me Jean Charest. Source: Archives
J’ai choisi de me prononcer au sujet de cette crise maintenant, car les circonstances entourant ce conflit sont exceptionnelles et ses conséquences sur nos vies sont graves.

Hier soir, pour la première fois depuis 1945, des millions de Canadiens ont assisté à l’éclatement d’une guerre en Europe.

De nombreux Canadiens sont venus vivre dans notre pays depuis que des chars russes ont pris d’assaut Budapest en 1956 et Prague en 1968. Nous anticipons maintenant l’arrivée d’une nouvelle génération de Canadiens alors que des chars, des armes et des bombes russes détruisent l’Ukraine.

D’Etobicoke à Lloydminster en passant par Gimli, des centaines de milliers de Canadiens sont d’origine ukrainienne. Ils subissent l’horreur que vivent leurs cousins, leurs grands-parents, leurs tantes et leurs oncles.

Peu de Canadiens auront perdu leur pays par la force des armes. Notre compassion envers leur souffrance doit se traduire en action. Nous ne pouvons nous contenter de discours et de simples déclarations.

Notre pays tient à des valeurs. Nous sommes un allié de confiance. En matière de commerce mondial, nous sommes un joueur important.

Nos politiques étrangères et en matière de défense se sont trop longtemps rangées derrière celles de nos voisins américains, alors que nous devons d’abord défendre les intérêts du Canada.

La Russie a déclaré la guerre non seulement contre l’Ukraine, mais bien contre les idéaux qui en font un État souverain, libre et démocratique. Et cela, nous ne pouvons l’accepter.

Nous devons utiliser la récente découverte du gouvernement selon laquelle le Centre d'analyse des opérations et déclarations financières du Canadaest en mesure de geler des actifs pour viser les oligarques russes, les hauts fonctionnaires ainsi que tout compte associé à ces derniers et éligible aux transactions de plus de 10 000$.

Le Cabinet doit immédiatement demander au CRTC de classer la chaîne de télévision russe RT comme étant une chaîne de propagande d’État et révoquer son droit de diffuser.

Ensuite, nous devons sanctionner la Russie. Nous devons tirer parti de notre patrimoine en matière d’énergie et de ressources naturelles en aidant nos alliés à réduire leurs échanges commerciaux avec la Russie dans ces secteurs, mais aussi en palliant aux possibles pénuries. Le Canada peut faire sa part pour nourrir la planète et aussi fournir de l’énergie à nos alliés européens en particulier.

Nous devons aussi reconnaître nos propres vulnérabilités. Nous avons mal préparé le pays aux défis géopolitiques auxquels nous faisons face. Nous avons vécu en toute sécurité sous l’aile de l’unique superpuissance du monde, convaincus que la paix et la prospérité seraient éternelles.

Nous savons maintenant que nous sommes devant une nouvelle réalité.

J’ai souvent rappelé l’influence de notre pays à l’échelle mondiale grâce à nos deux langues officielles. Cela devrait également s’appliquer à nos ressources en matière de renseignement et de défense. Nous avons accueilli plusieurs générations d’Ukraino-Canadiens ainsi que les enfants de milliers d’immigrants qui ont conservé leur langue et leur héritage avec fierté. Nous devrions aussi les soutenir par une diplomatie et des services de renseignements et de défense de calibre mondial.

Il ne suffit pas pour un politicien de se présenter devant le microphone pour déclarer que notre force réside dans notre diversité. Cela doit aussi se traduire en action. Cela doit nous permettre d’exercer une influence plus importante que celle dont on nous estime capables.

Ce matin, à Kiev, des enfants se sont réveillés non pas à la voix tendre de leurs parents, mais aux bruits terrifiants de missiles et de bombes. Leur vie a changé à tout jamais.

La nôtre aussi.

À propos de l’auteur

Jean Charest, ancien vice-premier ministre du Canada et ancien premier ministre du Québec (2003-2012).

3783

6 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Traduction
    "J’ai choisi de me prononcer au sujet de cette crise maintenant, car ..."

    ...j'envisage de présenter ma candidature à la chefferie du Parti Conservateur du Canada.


    "Hier soir, pour la première fois depuis 1945, des millions de Canadiens ont assisté à l’éclatement d’une guerre en Europe..."

    ...car la guerre de l'OTAN en Yougoslavie dans les années '90, et celle de l'Ukraine contre les séparatistes des 2 républiques situées à l'est de l'UKraine, depuis 2014, ça ne compte pas comme étant des guerres en europe.


    "Nous anticipons maintenant l’arrivée d’une nouvelle génération de Canadiens ..."

    ...à la demande de nos milieux d'affaires friands de cheap labor


    "D’Etobicoke à Lloydminster en passant par Gimli, des centaines de milliers de Canadiens sont d’origine ukrainienne..."

    ... incluant le grand-père de la Vice-première ministre du Canada, qui est venu se mettre à l'abri des règlements de comptes auxquels il était exposés en tant qu'éditeur d'un journal nazi.

    https://ottawacitizen.com/news/national/defence-watch/chrystia-freelands-granddad-was-indeed-a-nazi-collaborator-so-much-for-russian-disinformation

    https://nationalpost.com/opinion/colby-cosh-of-course-its-news-that-freelands-grampa-was-a-nazi-collaborator-even-if-the-russians-are-spreading-it

    "Peu de Canadiens auront perdu leur pays par la force des armes..."

    ...sauf la population de la Nouvelle France, en 1760, et celle de l'Acadie.


    "Nous ne pouvons nous contenter de discours et de simples déclarations."

    Alors je vais faire comme Bruno Lemaire, ministre de l'économie Française, qui vient d'en beurer épais avec des menaces de guerre économique. C'est dans le journal de montréal de ce matin, même si Bruno Lemaire s'est rétracté depuis (nos journaux sont bon pour le beurage, mais pas pour publier les démentis qui suivent)


    "La Russie a déclaré la guerre non seulement contre l’Ukraine, mais bien contre les idéaux qui en font un État souverain, libre et démocratique. Et cela, nous ne pouvons l’accepter."

    Je regarde les vidéocassettes de Georges W. Bush datant des lendemains du 11 septembre 2001, alors je commence à être bon pour calquer son discours, même si le Canada a une armée ridicule.


    "geler des actifs pour viser les oligarques russes, les hauts fonctionnaires ainsi que tout compte associé à ces derniers et éligible aux transactions de plus de 10 000$."

    Dans un article publié par Bloomberg il y a un mois, ce genre de menace est jugé pas ben bem épeurant, mais ça ne coûte pas cher de les lancer. Hier, on rapportait que l'industrie nucléaire civile américaine faisait du lobbying pour que les sanctions ne visent pas les importations d'Uranium russe (moins cher que celui du Canada!), exactement pour la même raisons que les allemands ne se priveront pas de gaz russe et qu'ils n'ont pas tiré la plogue sur les adresses Swift qui servent à payer ces importations. Toutefois, en menaçant des oligarches russes qui n'ont même pas de chalet au lac Memphrémagog, je pense faire du millage politique!

    https://www.reuters.com/business/energy/exclusive-us-utilities-push-white-house-not-sanction-russian-uranium-2022-03-02/

    https://www.reuters.com/business/finance/eu-excludes-seven-russian-banks-swift-official-journal-2022-03-02/


    "Le Cabinet doit immédiatement demander au CRTC de classer la chaîne de télévision russe RT comme étant une chaîne de propagande d’État et révoquer son droit de diffuser."

    Car au canada-plusse-meilleur-pays-du-monde (tm), un état de droit, le pouvoir exécutif peut retirer un droit de diffusion au bon plaisir de sa majestée!


    "Nous devons tirer parti de notre patrimoine en matière d’énergie et de ressources naturelles en aidant nos alliés à réduire leurs échanges commerciaux avec la Russie dans ces secteurs, mais aussi en palliant aux possibles pénuries. Le Canada peut faire sa part pour nourrir la planète et aussi fournir de l’énergie à nos alliés européens en particulier."

    Car aussi vrai que je m'appelle John James, je suis la courroie de transmission des milieux d'affaires! Malheureusement, le Canada est de moins en moins concurentiel. Si j'étais un vrai conservateur je pourrais régler ce problème, mais jusqu'ici j'ai gouverné en me servant de la carte de crédit beaucoup plus qu'un conservateur ne devrait le faire.


    "Nous devons aussi reconnaître nos propres vulnérabilités. Nous avons mal préparé le pays aux défis géopolitiques auxquels nous faisons face."

    Em raison de 30 ans de politiques néolibérales voulues par les milieux d'affaires!


    "Nous avons vécu en toute sécurité sous l’aile de l’unique superpuissance du monde, convaincus que la paix et la prospérité seraient éternelles."

    La je change de cassette, et j'essaye d'entrer dans le registre du Mulroney qui chantait des tounes irlandaises à Reagan, avant de l'écouter raconter des jokes sur l'URSS.


    J’ai souvent rappelé l’influence de notre pays à l’échelle mondiale grâce à nos deux langues officielles.

    Mais on me rit en pleine face, car lorsqu'un pays vit sous l'aile protectrice d'un autre pays, il n'a pas d'influence. Il marche dans les trace de son protecteur, et accompli pour lui diverses besognes.


    "Nous avons accueilli plusieurs générations d’Ukraino-Canadiens ainsi que les enfants de milliers d’immigrants qui ont conservé leur langue et leur héritage avec fierté."

    Mais 23% de la population canadienne est indigne de sa langue et de ses traditions, et doit être noyé dans le multiculturalisme.

    "Nous devrions aussi les soutenir par une diplomatie et des services de renseignements et de défense de calibre mondial."

    Mais avec Mélanie aux commandes, on part de très loin!

    "Il ne suffit pas pour un politicien de se présenter devant le microphone pour déclarer que notre force réside dans notre diversité. Cela doit aussi se traduire en action."

    Oups! J'envisage la chefferie du PC mais je viens de parler comme Justin. Vite, qu'on me fournisse une coupe de vidéocassette de Don Cherry.


    "Cela doit nous permettre d’exercer une influence plus importante que celle dont on nous estime capables."

    "on", ce sont les dirigeant du pays qui nous sert d'aile protectrice, et qu'on pourrait flatter en faisant d'autres besognes pour eux.

  2. Me Machin
    Me Machin
    il y a 2 ans
    Mouais...
    Votre feuille de temps a dû en prendre un coup en ce beau mercredi...

  3. Renarde
    Renarde
    il y a 2 ans
    Fautes d'orthographe
    C'est terrible de penser qu'un avocat comme Jean Charest soit incapable d'écrire un texte truffé de fautes d'orthographe. Et ce brave homme veut se présenter pour devenir premier ministre du Canada??? Pitoyable

  4. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Jean Charest vs RT
    "Le Cabinet doit immédiatement demander au CRTC de classer la chaîne de télévision russe RT comme étant une chaîne de propagande d’État et révoquer son droit de diffuser."


    RT, en français, c'est plus de 100 journalistes français. Des gens qui en majorité ont débuté leur carrière en France dans les circuits médiatiques habituels (AFP, Reuters, Le Figaro, Le Parisien, France Inter, ...), mais dont la carrière s'est trouvée bloquée parce que l'idée qu'ils se faisaient du journalisme n'était pas celle que s'en fait Isabelle Hachey, Laura-Julie Perreault (La Presse), Loic Tassé (Journal de Montréal), Émilie Nicolas (Le Devoir), Thomas Gerbet (Radio-Canada).

    Hier, "Walied" de Norton Rose écrivait que:

    « Ici le président de Norton Rose Fulbright Canada. Je veux être absolument clair : nous sommes aux côtés du peuple ukrainien. Point final. J'encourage tous nos partenaires et collègues à s'exprimer. Aucune autre position sur cette crise n'est acceptable et nous la désavouons complètement », a écrit Walled Soliman.

    https://www.droit-inc.com/article35091-Norton-Rose-et-l-Ukraine-Le-Silence-de-la-discorde&comzone=show#threadId96981


    Des Walied, il y a plein dans des postes de commandes dans les médias, et ça fait en sorte que les français qui travaillent pour RT n'ont pas travaillé très longtemps à l'AFP, à Reuters, au Figaro, au Parisien, à France Inter, ...


    RT, en anglais, c'est la même chose. C'est anglais "british", et non "anglais" canadian, parce que le poids international du Canada est trop insignifiant pour que RT ait une déclinaison canadienne. Et on peut y voir plein d'anglais dont on ne peut douter du patriotisme, comme Nigel Farage, mais ça se sont des gens que Jean Charest n'aime pas.

    Sur la version anglaise de RT, on peut aussi lire Scott Ritter. C'est un ancien officier de renseignements des Marines, et ancien inspecteur ayant travaillé à la surveillance des traités de non-prolifération nucléaires. Un article de Scott Ritter, ça ne ressemble pas à une colonne de Francine Pelletier dans le Devoir, mais Jean Charest préfère tellement que les lecteurs se remplissent le cerveau avec cette dernière qu'il veut couper RT!

    S'il y avait un RT au Canada, il serait animé par ceux que Walied ne veut pas voir, et qui donneraient la parole à des gens "who hold unnacepptable views", comme a dit Justin il y a un mois. Des gens comme les Gilets Jaunes en France, dont RT a couvert les manifestations sans que ses journalistes ne se fassent botter le cul par les manifestants. Ici, il n'y a que les gens de Rebel News qui sont bien accueillis par le peuple, et les journaleux des médais dominants font mine de ne pas comprendre pourquoi ils sont de plus en plus détestés.

    S'il y avait un RT version canadienne, peut-être même qu'il y aurait une chronique humoristique animée par François Papineau, qui s'était fait résilier son contrat à Radio-Canada pour un trait d'humour non-conforme à la doxa que veut imposer la gang de Jean Charest.

  5. Frederic Charest
    Frederic Charest
    il y a 2 ans
    De nombreux Canadiens sont venus vivre dans notre pays
    Mr. Charest, je trouve que <> sonne plutot faux.
    C'est comme qu'on dirait mettre la charrue devant les boeufs.

    Vous etes le meilleur politicien, au sens ou l'entendait Jacques Parizeau, meme si je n'ai jamais su ce qu'etait la
    <>.

    Si vous restaurez le projet AVRO ARROW, detruit par Diffenbaker, qui pourtant pronait un canada bi-culturel francais- anglais , je serais pret a voter pour vous, ce qui n'est pas peu dire.

    AVRO ARROW VS MIG-31 (PART 2) :
    https://www.youtube.com/watch?v=5tfV_ponOHs

    Et je ne suis pas d'accord pour RT car j'aime bien Alain Juillet

    https://francais.rt.com/magazines/la-source-avec-alain-juillet/91599-ong-qui-mal-pense

    Merci pour la traduction fait par anonyme et intitule TRADUCTION, c'est instructif.

  6. Daniel Bédard
    Daniel Bédard
    il y a 2 ans
    Les conséquences d’une guerre en Ukraine ?
    ...comme seraient graves les conséquences de vous nommer premier ministre du Canada !

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires