Nouvelles

Ka-ching! Un chèque de 667 M$ US pour un cabinet

Main image

Gilles Des Roberts

2022-08-12 14:15:00

Quelques très bonnes bouteilles de champagne ont sûrement été ouvertes cette semaine dans les bureaux d’un grand cabinet…

Me David Boies. Source: Site web de BSF et Shutterstock
Me David Boies. Source: Site web de BSF et Shutterstock
Quelques heures plus tôt, un juge avait entériné le règlement d’un recours collectif contre l’assureur Blue Cross Blue Shield prévoyant un paiement de 667 M$ US au cabinet en plus d’une somme de 40 M$ pour rembourser les coûts et dépenses associés à ce dossier.

Il faut dire que l’avocat vedette de Boies, Schiller, Flexner (BSF), David Boies, avait mené de main de maître cette poursuite qui accusait l’assureur de pratiques monopolistiques au détriment des intérêts de ses assurés.

La cause était devant les tribunaux depuis plusieurs années et elle avait fédéré plus de 178 avocats de 30 cabinets différents qui avaient produit un dossier de plus de 75 millions de pages. Selon Reuters, c'est toutefois l’arrivée de BSF dans ce dossier qui a assuré la victoire et qui donne la part du lion au cabinet.

Au total, les avocats ont cumulé 434 000 heures facturables dans ce dossier qui, à sa conclusion, a permis la condamnation de Blue Cross Blue Shield pour une somme de 2,6 milliards de dollars US.

David Boies est un avocat redoutable qui fait figure de célébrité dans le monde juridique américain. Il a surmonté sa dyslexie et fait de brillantes études en droit à l’université Yale. En 1997, il a quitté le prestigieux cabinet Cravath pour fonder sa propre firme.

Il a connu plusieurs victoires, dont un procès intenté contre Microsoft et quelques défaites cuisantes, dont le rôle qu’il a tenu dans la défense de la firme Theranos dont les deux fondateurs ont été reconnus coupables de fraude.
3678

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires