Nouvelles

Les Super super plaideurs du Québec sont…

Main image

Camille Dufétel

2023-05-08 15:00:00

La liste des 50 meilleurs avocats plaideurs 2023 est désormais connue. Parmi ceux-ci, figurent neuf Québécois… Lesquels ?

Me Sophie Melchers
Me Sophie Melchers
La firme de classement Benchmark Litigation a dévoilé son classement des 50 meilleurs plaideurs au pays pour 2023. Droit-Inc présente les neuf avocats québécois qui font partie de ce classement, dont une seule femme.

L’an dernier, huit avocats québécois figuraient dans le classement. Un nouveau Super super plaideur s’est ajouté à la liste…

Sophie Melchers

Me Sophie Melchers, Barreau 1994, est la seule avocate québécoise du classement. Associée du cabinet Norton Rose Fulbright, elle exerce surtout en litige commercial, corporatif et des valeurs mobilières.

Benchmark Litigation rappelle qu’elle a représenté des clients devant les tribunaux du Québec et la Cour suprême du Canada dans le cadre d’offres publiques d’achat contestées, de recours d’actionnaires dissidents, de plans d’arrangement, de délits d’initiés et de manipulations de marché.

Son cabinet précise qu’elle possède une solide expertise des litiges touchant les valeurs mobilières et représente notamment des émetteurs assujettis et leurs dirigeants dans le cadre d'enquêtes effectuées par l'Autorité des marchés financiers (AMF), l'organisme de réglementation des valeurs mobilières au Québec.

Me Doug Mitchell
Me Doug Mitchell
Doug Mitchell

Me Doug Mitchell, Barreau 1989, est l’associé et le co-fondateur du cabinet IMK.

« Il y a toujours un élément de subjectivité dans de telles listes, et nécessairement des excellents avocats qui pourraient facilement être inclus ne s’y retrouvent pas, mais je suis gratifié par la reconnaissance et d’être inclus parmi des collègues que je respecte et admire énormément », a-t-il indiqué.

Benchmark Litigation souligne qu’il agit « en tant qu'avocat principal dans des cas complexes, conseille les clients sur des questions difficiles et joue un rôle clé dans la gestion de crise pour éviter ou régler les différends ».

Ses clients comprennent de grandes et petites entreprises, des particuliers et des institutions publiques, est-il rappelé sur le site de son cabinet. Ses domaines d'expertise couvrent, entre autres, les domaines du contentieux des affaires et du droit constitutionnel et administratif.

Il a plaidé de nombreuses causes devant la Cour suprême du Canada. Sans oublier qu’il été nommé amicus curiae à la Cour d'appel du Québec et à la Cour suprême du Canada. Il a été élu membre de l'American College of Trial Lawyers en 2009.

Me Patrick Ouellet
Me Patrick Ouellet
Patrick Ouellet

L’ex-avocat Patrick Ouellet, Barreau 1999, fait aussi une fois de plus partie de la liste.

À noter que celui qui travaillait depuis plus de 21 ans chez Woods et y était associé depuis 2006, vient d’être nommé juge de la Cour supérieure du Québec dans le district de Montréal, comme le soulignait Droit-Inc le 24 avril dernier.

La firme Benchmark Litigation rappelle qu’il a été régulièrement reconnu comme un chef de file par Chambers, Lexpert, The Legal 500, Best Lawyers in Canada.

Il s'est acquis la réputation d'obtenir des résultats concrets et avantageux devant tous les paliers des tribunaux du Québec, la Cour suprême du Canada et devant les tribunaux administratifs ou d'arbitrage, est-il souligné.

Me Mathieu Piché-Messier
Me Mathieu Piché-Messier
Mathieu Piché-Messier

Me Piché-Messier, Barreau 1998, est le chef national du groupe litige commercial du cabinet BLG.

« Je félicite tous les autres gagnants, je considère que c’est surtout un grand accomplissement d’équipe, lance-t-il. Je suis tellement bien entouré chez BLG qui a une équipe de litige exceptionnelle… Je la remercie beaucoup, ainsi que mes clients. »

Quand on lui demande quelles sont selon lui les qualités d’un bon plaideur, il répond qu’en dehors d’être le résultat d’un excellent travail d’équipe, « c’est vraiment l’art de la communication, de la rigueur et du respect, tant de la Cour que de ses collègues ».

Il possède une expérience significative en contentieux civil et commercial, notamment dans les domaines de la fraude commerciale, de la haute technologie, de l'espionnage industriel, de l'usurpation d'identité, de l'arbitrage international et national, de la reconnaissance et de l'exécution des sentences arbitrales, du droit de l'aviation, du droit de la concurrence, du droit du divertissement, et droits de propriété intellectuelle, est-il noté.

Sans oublier qu’il a été membre des comités parlementaires de l’Assemblée nationale chargés de la réforme du Code de procédure civile du Québec.

Il a été admis en tant que fellow au sein de l’American College of Trial Lawyers en 2018, de même que du Litigation Counsel of America, en 2021, rappelle son cabinet.

Me Karim Renno
Me Karim Renno
Karim Renno

Me Renno, Barreau 2002, fait toujours partie du classement également. Il est l’un des associés fondateurs de Renno Vathilakis Inc.

« C’est un grand honneur pour moi de me retrouver encore une fois dans le palmarès de Benchmark, a-t-il commenté. La totalité du crédit revient à l’équipe extraordinaire de Renno Vathilakis. J’en profite pour féliciter tous les autres avocats nommés. C’est toute une cohorte. »

Sa pratique se concentre sur les recours collectifs, les litiges en matière de franchise et de distribution, l'arbitrage commercial, les différends entre actionnaires, la faillite et l'insolvabilité, le droit de la concurrence, le droit constitutionnel, le droit de la vie privée, le droit du travail et les litiges en droit des valeurs mobilières, est-il rappelé.

Il plaide régulièrement devant les tribunaux québécois et canadiens, incluant devant la Cour suprême du Canada.

Son cabinet précise que depuis 2015, il est reconnu par Best Lawyers dans le domaine du litige commercial et corporatif. Et que Benchmark Litigation le classe à titre de « litigation star » au Québec depuis 2013 et l’inclut dans son palmarès des 50 meilleurs plaideurs au Canada depuis 2017.

Me William Brock
Me William Brock
William Brock

Me William Brock, associé chez Davies et Barreau 1979, mène une pratique en litige commerciale notamment pour de grandes sociétés canadiennes et étrangères ainsi que des entités du secteur public, mentionne son cabinet.

Il cumule des dizaines d’années d’expérience comme avocat plaidant devant la Cour supérieure et la Cour d’appel du Québec ainsi que devant la Cour suprême du Canada.

Il est par ailleurs cofondateur de la Chaire Maryse et William Brock pour la recherche appliquée en greffe de cellules souches et membre du conseil d'administration du Réseau de médecine régénératrice et de thérapie cellulaire, en plus d’être photographe et auteur.

Me Guy Du Pont
Me Guy Du Pont
Guy Du Pont

Me Du Pont, aussi associé chez Davies et Barreau 1976 au Québec, 1983 en Ontario, et 2022 en Colombie-Britannique, fournit depuis plus de 40 ans des conseils sur des dossiers relevant de la fiscalité, du droit des sociétés, du droit criminel, du droit constitutionnel et du droit de l’environnement.

Son cabinet indique qu’il connaît un grand succès dans la représentation de clients lors d’actions collectives et d’appels importants devant la Cour canadienne de l’impôt.

Me François Guay
Me François Guay
François Guay

Me François Guay, Barreau 1982 et associé directeur chez Smart & Biggar, figure dans la liste cette année.

« Ça me fait évidemment plaisir. Même si j’ai beaucoup plaidé dans les quarante dernières années, c’était souvent en Cour fédérale, dit-il. Or de très grosses décisions y sont rendues en propriété intellectuelle, qui concernent des causes généralement plus connues à l’étranger. »

Il assure avoir plutôt l’habitude de recevoir des messages de félicitations de l’étranger.

« Au Québec, dans la communauté des avocats qui plaident plus devant la Cour supérieure ou des tribunaux provinciaux, ces causes sont moins connues. De voir que tu as un peu dépassé ça et que tu tombes dans la liste des gens considérés comme les meilleurs ‘trial lawyers’, c’est une belle réalisation. »

Son cabinet le décrit comme un plaideur et conseiller hautement qualifié pour les questions de propriété intellectuelle à fort enjeu. Et rappelle qu’il est l’un des plaideurs en propriété intellectuelle les plus expérimentés au Canada et « un conseiller très recherché auprès des entreprises les plus importantes et les plus innovantes au monde ».

Me Guay possède également une vaste expérience des recours extraordinaires tels que les injonctions provisoires ou interlocutoires, les saisies avant jugement et les dossiers anti-contrefaçon et anti-piratage, est-il aussi souligné. Il a comparu devant les tribunaux du Québec et la Cour fédérale du Canada.

Me Éric Mongeau
Me Éric Mongeau
Éric Mongeau

Me Éric Mongeau de chez Stikeman Elliott ne manque pas à l’appel. Il est associé et chef du groupe Litige et règlement des différends du bureau de Montréal.

« Comme me l’a déjà dit un jour mon ami Bill Brock, l’avocat plaideur n’est que la partie visible de l’iceberg et c’est un privilège de travailler au quotidien avec l’ensemble de mes formidables collègues de notre équipe dédiée et passionnée du groupe Litige de Stikeman, à qui cette reconnaissance revient tout autant, souligne-t-il. Je suis honoré de me retrouver parmi ce groupe d’excellents avocats québécois avec qui j’ai eu le plaisir de collaborer au cours des années. »

Son cabinet précise qu’il est très apprécié pour sa pratique générale en litige commercial qui se concentre plus particulièrement dans les secteurs de l'énergie, du transport, des télécommunications et de la construction ainsi que dans les domaines du droit administratif et du droit de la diffamation.

Et qu’il comparaît régulièrement devant les tribunaux civils de juridiction provinciale et fédérale, dont la Cour suprême du Canada.
8890

5 commentaires

  1. Spirou
    par curiosité...
    Sans vouloir enlever quelque mérite aux nommés, quels sont les critères d'octroi de ces reconnaissances et qui en sont les juges?

    Est-ce le nombre de causes gagnées? La prestance? L'éloquence? Si oui, comment est-ce mesuré?

    Je connais de nombreux avocats et avocates qui sont de redoutables plaideurs, très aguerris et fort compétents, qui ne feront jamais partie de ces classements, puisqu'ils pratiquent soit en contentieux d'organisme public ou privé ou en plus petit cabinet ou même alors dans des domaines qui retiennent moins l'attention de ces classements (en droit de la famille, par exemple).

  2. A
    A
    Brock, qui donne à la charité seulement lorsqu'il est intéressé par le problème.
    Et pour MPM on salue Nicolette. En passant a-t-il toujours son loft?

  3. Anonyme
    Anonyme
    il y a 11 mois
    Lawyer
    Il faut payer pour apparaître dans ce genre de classement ?

  4. B
    B
    Quel beau commentaire de loser.

  5. DSG
    Sycophantic
    The only reviews that matter to me are the ones I receive from my clients and from the guy looking back at me when I look in the mirror. If I wanted accolades from my colleagues I would have become an actor.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires