Nouvelles

Décès d’une avocate dévouée au droit des enfants

Main image

Didier Bert

2022-11-17 14:15:00

Cette avocate a contribué à l'avant-gardisme de la Nation Atikamekw dans le traitement des problématiques sociales.

Anne Fournier n'est plus... Source: Coopérative funéraire des Deux-Rives
Anne Fournier n'est plus... Source: Coopérative funéraire des Deux-Rives
L’avocate Anne Fournier s’est éteinte à l’âge de 60 ans des suites d’une maladie incurable.

Celle qui a aussi été photographe naturaliste était inscrite au tableau de l’ordre depuis 1994.

Me Anne Fournier était avocate au Conseil de la Nation Atikamekw depuis l’année 2000. Elle a longtemps résidé à La Tuque, en haute-Mauricie, pour rester au plus près de la communauté atikamekw.

Me Anne Fournier a publié des articles traitant des domaines de l’enfance et de la famille, contribuant à concevoir et à mettre en oeuvre un régime particulier de protection de la jeunesse spécifiquement destiné aux enfants atikamekw et à leurs familles.

Ses travaux ont conduit à l'introduction de l'article 37.5 dans la Loi sur la protection de la jeunesse adoptée le 21 juin 2001. Cet article permet aux communautés autochtones de conclure une entente avec le gouvernement du Québec afin d'appliquer un régime particulier de protection de la jeunesse.

En novembre 2018, la Nation Atikamekw avait obtenu l’entrée en vigueur de son autonomie en matière de protection de la jeunesse. « Résultat d'un long processus, cette avancée n'aurait pas été aussi bien assurée sans le professionnalisme, la détermination et la conviction qui ont animé la réflexion et la pratique de Maître Fournier », avait salué le Conseil de la Nation Atikamekw.

Me Fournier a contribué au projet de recherche ''Vers un modèle de justice Atikamekw''. Elle a été procureure en charge de la preuve en matière de justice à la Commission d'enquête sur les relations entre les autochtones et certains services publics.

L’avocate a également œuvré dans la mise en place du projet de loi sur l'adoption coutumière ainsi qu’en matière d'inclusion de la violence conjugale dans le Programme de mesures de rechange.

En 2019, le barreau du Québec avait décerné le titre d’avocate émérite à Me Anne Fournier. « Anne a largement contribué à l'avant-gardisme reconnu de la Nation Atikamekw dans le traitement de problématiques sociales. Dans son action, elle défend aussi le pluralisme juridique et l'avancement des systèmes de droits autochtones. Dans son accomplissement, il s'agit bel et bien du bien-être de nos communautés. Je la félicite de tout cœur », avait alors déclaré Constant Awashish, Grand Chef de la Nation Atikamekw.

En décembre 2019, Anne Fournier avait appris qu’elle souffrait d’un cancer incurable.

Il y a un an, Anne Fournier a publié le conte ''Mahikan'', qu’elle avait écrit il y a une quinzaine d’années. Publié aux Éditions La Roupille, ce récit narre les aventures de Mahikan, qui signifie ''loup'' en atikamekw. « Le récit de Mahikan, cette jeune louve solitaire tiraillée face à son destin, jette un regard subtil sur les valeurs apprises ou imposées, sur les liens de confiance qui se construisent avec douceur et patience, et sur la magie des rencontres inattendues », indique le résumé du livre.

La section de droit de l’enfant et de la jeunesse de l’Association du barreau canadien (ABC) lui avait rendu hommage lors de la sortie de ce livre, saluant « une avocate d’exception inspirante, pour son implication au sein de notre section ainsi que pour son dévouement pour le droit des enfants et des adolescent.e.s autochtones ».

À l’annonce de son décès, le grand Chef de la nation Atikamekw a salué « un pilier dans la mise sur pied du Système d'intervention d'autorité Atikamekw (SIAA). Elle avait à cœur l'intérêt de la Nation Atikamekw. Tout comme nous, elle croyait que, pour le bien de nos enfants, la protection de la jeunesse chez les Atikamekw devait être administrée par les Atikamekw. Nous perdons en elle non seulement une grande alliée mais aussi une grande amie », s’incline Constant Awashish, par communiqué.

Anne Fournier laisse dans le deuil son compagnon André Mongrain.
3013

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires