Nominations

Une nouvelle directrice juridique chez…

Main image

Camille Dufétel

2023-02-08 13:15:00

Une avocate est devenue la directrice des affaires juridiques d’un organisme bien connu… Lequel, et quelle avocate ?

Me Elsa Rizkallah. Source: Université de Montréal
Me Elsa Rizkallah. Source: Université de Montréal
Me Elsa Rizkallah, Barreau 2012, est la nouvelle directrice des affaires juridiques de Portage, à Montréal, qui aide les personnes aux prises avec des problèmes de toxicomanie à vaincre leur dépendance.

Me Rizkallah travaillait auparavant pour le cabinet d’avocats montréalais MTLex, qu’elle a fondé avec ses collègues Me Yoann Gauthier et Me Alexandre Ricci en 2017.

« Après la pandémie, j’ai senti que j’avais besoin de nouveaux défis et de changements », explique celle qui a 10 ans de pratique privée à son compteur et qui a aussi été présidente d’Axent Entrepreneurs, qui promeut un réseau d’entraide pour les entrepreneurs.

Valeurs partagées

Elle ajoute que quand Portage, fort d’environ 450 employés et neuf centres, a cogné à sa porte, elle a réalisé qu’elle partageait les valeurs de cet organisme canadien, connu pour sa lutte contre la toxicomanie et la drogue, et qui fête cette année ses 50 ans.

« On se tourne vers moi pour me poser des questions et on s’occupe aussi des comités de gouvernance », détaille l’avocate, qui répond aussi directement au président et travaille avec un assistant et un parajuriste.

« Nous touchons à plusieurs secteurs du droit, incluant du droit du travail et du droit de la propriété intellectuelle, du corporatif », précise Me Rizkallah, notamment « selon les nouvelles lois mises en vigueur ».

Conseil juridique immédiat

L’avocate fait remarquer que cet organisme, s’il est privé, est cependant subventionné par le gouvernement et « doit avoir un conseil juridique immédiat dans chaque sphère et domaine du droit », à l’interne, pour « le day-to-day ».

Si elle n’a pas complètement tourné la page de MTLex, Me Rizkallah, qui a suivi ses études à Beyrouth et à Montréal, précise qu’aujourd’hui, elle se dédie à Portage.

Alors qu’elle était à son compte, l’avocate est aujourd’hui employée, mais estime que son poste lui permet de prendre des initiatives en toute liberté et avec de la confiance.

« La collaboration est excellente avec toute l’équipe, je ne sens pas la différence », assure-t-elle, ajoutant que Portage a aussi une fondation qui amasse des fonds pour ses centres au Québec.

Dans son parcours antérieur, l’avocate d’origine libanaise dit avoir « toujours offert son aide pour la délinquance juvénile », entre le Liban et le Québec. Elle est également avocate bénévole pour la Clinique juridique du Mile End.

Le droit est pour cette adepte de théâtre une histoire de famille, puisque son père et son arrière-grand-père étaient avocats au Liban.
5824

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires