Nominations

Du nouveau en droit autochtone pour ce cabinet

Main image

Gabriel Poirier

2022-06-14 08:30:00

Un cabinet accueille une associée au sein de son groupe Droit autochtone, membre de la Première Nation innue de Pessamit.

Marie-Christine Gagnon. Source: LinkedIn
Marie-Christine Gagnon. Source: LinkedIn
Le cabinet Gowling WLG compte une nouvelle associée dans ses rangs ; établie à Ottawa, Marie-Christine Gagnon s’est jointe à l’équipe de Litige du cabinet à titre d’associée au sein du groupe Droit autochtone.

Me Gagnon est membre de la Première Nation innue de Pessamit. Ce n’est pas sa première expérience en grand cabinet puisqu’elle a passé trois ans chez BCF Avocats d’affaires et quatre autres auprès de Borden Ladner Gervais. Elle a ensuite géré, entre 2017 et mai 2022, son propre cabinet spécialisé en droit autochtone.

« Me Gagnon possède une connaissance pointue de l’application des lois qui traitent spécifiquement d’enjeux autochtones ; un atout indispensable », affirme Wayne Warren, associé-directeur du bureau de Gowling WLG à Ottawa.

Me Gagnon est réputé pour son expérience en négociation d’accords sur les droits des Autochtones et les droits issus de traités, l’obligation de consulter et d’accommoder, le chevauchement de territoires, la valorisation du territoire ancestral, le développement socioéconomique des Premières Nations et l’établissement de partenariats d’affaires.

Elle compte parmi ses clients des conseils de bande ainsi que des entreprises et organisations autochtones. Elle conseille ces derniers relativement à leur constitution et leur gouvernance, y compris en ce qui a trait à la gestion de leurs ressources humaines.

« Cette force, de même que son expérience en matière de négociation et de plaidoirie devant toutes les instances judiciaires, seront des avantages inestimables pour nos clients», insiste Me Warren.

Me Gagnon, qui a été admise au Barreau du Québec en 2006, a complété sa formation en droit à l’Université d’Ottawa.
3606

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires