Nouvelles

Action collective contre une entreprise postale

Main image

Marie-ève Buisson

2023-11-28 10:15:00

Une demande d’action collective a été intentée contre une entreprise postale. Les avocats sont?

L’avocat Charles O’Brien. Sources: Facebook et Shutterstock
L’avocat Charles O’Brien. Sources: Facebook et Shutterstock
Une demande d’action collective a été intentée le 15 novembre dernier contre UPS par Natasha Perry-Fagant et Lorraine Briscoe.

Les demandeurs soutiennent que les frais de livraison d’UPS ne seraient pas correctement identifiés au moment du contrat.

Pour la requérante Natasha Perry-Fagant, la valeur calculée des services frontaliers canadiens et indiquée sur la facture d'UPS est incompréhensible.

Après avoir effectué un achat, la valeur calculée sur le site Internet des services frontaliers canadiens indiquait qu'un montant de 20,87 $ était dû sur une valeur d'importation de 103,80 $ US. Le montant total facturé par UPS s'élevait pourtant à 61,52 $. UPS aurait donc facturé à Perry-Fagant 40,65$ de frais et de taxes en trop.

Selon les requérantes, UPS savait, ou aurait dû savoir, que ses déclarations étaient fausses, trompeuses, mensongères et insuffisantes.

Si elles avaient eu connaissance des frais supplémentaires, elles auraient probablement cherché d'autres méthodes d'expédition qui auraient pu être plus économiques ou n'auraient pas effectué leurs achats.

Ici le groupe représente:

« Toutes les personnes physiques, les personnes morales au Québec, qui, du 15 novembre 2020 jusqu'à la date de l'autorisation, se sont vu imposer des droits de douane et/ou des frais de traitement perçus par UPS dans le cadre de l'importation de toute marchandise ».

L’avocat représentant Natasha Perry-Fagant et Lorraine Briscoe est Charles O’Brien du cabinet Lorax Litigation.

Les requérantes demandent à UPS un paiement en dommages-intérêts punitifs et compensatoires d'un montant minimum de 75 millions de dollars pour toutes les pertes monétaires.
1655

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires