Nouvelles

Un avocat obligé de comparaître malgré une santé fragile

Main image

Stéphane Tremblay

2022-09-13 15:00:00

Convoqué devant le Conseil de discipline du Barreau, un avocat de Québec devra se présenter, mardi soir, malgré une santé fragile…

Me Stéphane Harvey. Source: Site web de Blanchard Avocats inc.
Me Stéphane Harvey. Source: Site web de Blanchard Avocats inc.
Me Stéphane Harvey a échoué, lundi soir, avec sa demande de remise. Lui qui doit répondre à des accusations, dont d’avoir encaissé des sommes provenant d’un compte en fidéicommis de clients.

La demande de remise des audiences porte sur les deux requêtes en arrêt des procédures et de Bene Esse pour le dossier 06-21-0333 expliquées en détails dans un article publié vendredi dernier dans Droit-inc.

Lors de la demande pour remise, lundi soir, vers 17h30, un spécialiste de la santé, le Dr Mario Giroux a expliqué que de faire témoigner le soir Me Harvey, c’était « de la torture ».

L’orthopédiste a mentionné avoir évalué Me Harvey pour déceler chez son patient un traumatisme crânien léger qui « l’empêche de se concentrer ».

Il a ajouté que le « travail intellectuel est difficile en fin de journée ». Notons que les présentes audiences se tiennent de 17h à 21h.

Le professionnel de la santé a précisé que Me Harvey est apte physiquement et mentalement à comparaître le jour. « Il est capable de faire ses journées, mais en après-midi, il doit faire une sieste. C’est le travail prolongé qui devient difficile ».

Un problème de santé survenu à la suite d'un accident alors que Stéphane Harvey effectuait des travaux à sa résidence, en 2021. « Il a reçu une bûche sur la tête. Quand il est venu me voir, il avait encore des ecchymoses et la blessure était visible. Depuis, sa situation s'est améliorée, mais il demeure fragile ».

Contre-interrogatoire serré

Me Nathalie Lavoie, la syndic ad hoc, a longuement contre interrogé le témoin soulignant qu’il ne connaissait pas la charge de travail de Me Harvey lorsqu'il lui a remis un papier médical.

Me Lavoie a également souligné que Me Harvey avait déjà donné des conseils juridiques au Dr Giroux impliqué dans une poursuite privée, et ce, de façon gratuite.

Nathalie Lavoie. Source: Site web de BFC Avocats
Nathalie Lavoie. Source: Site web de BFC Avocats
« Si vous croyez que j’ai étiré l’élastique, je vous dis que non. Plus de 30% de la population ont des séquelles à long terme après avoir été victime d’un traumatisme à la tête », a répondu le Dr Giroux, visiblement dérangé par les questions « insinuantes » de Me Lavoie.

Malgré le témoignage de ce professionnel, souvent reconnu comme expert par un Tribunal, la demande de remise a été rejetée par le conseil, présidé par Jean-Guy Légaré.

Me Stéphane Harvey se présentera donc lui-même ce soir pour expliquer pourquoi les audiences doivent être tenues durant la journée.

«Ça va être difficile, mais j’y serai. On joue avec ma santé» , a-t-il confié à Droit-inc, quelques heures avant la reprise des auditions, à 17h.
5745

3 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Saul Goodman!
    Oh! Ils font une version québécoise de "Better Call Saul"!

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a un an
      à la fin Saul a un sursaut d'honnêteté !
      Et il se prend environ 80 années de prison, plutôt que les 7 qu'il avait négocié.

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    commentaire
    Je suis toujours suprips par les sommes versés en frais d'avocats dans cette affaire ... quelle perte d'argent.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires