Nouvelles

Davantage de boulot pour les diplômés en droit

Main image

Marie-ève Buisson

2023-09-07 13:15:00

Les jeunes diplômés en droit ont plus d'opportunités de travail, selon une récente étude menée chez les avocats…

Fiona Trevelyan Hornblowe. Source: LinkedIn
Fiona Trevelyan Hornblowe. Source: LinkedIn
Une nouvelle étude démontre qu’il y a un taux d’emploi élevé chez les récents diplômés en droit, apprend-on dans le Canadian Lawyer. L’étude révèle toutefois que les jeunes juristes sont la plupart du temps confrontés à des problèmes de santé mentale.

L'enquête « Law School Alumni Employment and Satisfaction », menée par la Fondation NALP, a sondé plus de 363 avocats qui ont obtenu leur diplôme en droit en 2019, au Canada.

Les résultats démontrent que la promotion 2019 a été mobile. Plus de 70% des répondants ont déclaré avoir occupé deux postes ou plus depuis l’obtention de leur diplôme. 14% d’entre eux ont déclaré être activement à la recherche d’un nouvel emploi.

Dans l’ensemble, environ 97% des personnes interrogées avaient un emploi dans le domaine du droit.

L’étude révèle également que les jeunes diplômés sont plus enclins à changer d”emploi. En tête des causes de changement de poste figurent les meilleures rémunérations, qui ont été invoquées par 54 % des personnes interrogées.

Les préoccupations relatives à l'aptitude à occuper l'ancien poste sont à l'origine de 41 % des réponses et le désir d'avoir des mentors est à l'origine de 40 % des réponses.

Les diplômés en droit sont également préoccupés par la culture organisationnelle ainsi que par la manière dont l'entreprise les positionne et les soutient dans leur évolution de carrière.

Santé mentale

Selon Fiona Trevelyan Hornblowe, présidente-directrice générale de la Fondation Nalp, environ 38% des jeunes juristes éprouvent une satisfaction professionnelle en tant que membres de la profession juridique.

Cependant, avec l’arrivée de la pandémie de la COVID-19, plusieurs jeunes diplômés ont souffert de troubles de santé mentale.

Environ 55% d’entre eux ont déclaré que la pandémie avait eu un impact négatif sur leur santé mentale. Plus de 61% des étudiants de la promotion 2018 ont signalé l’impact négatif que la COVID-19 a eu sur leur bien-être.

L’impact négatif de la pandémie sur la santé mentale a été ressenti plus fortement par les femmes que par les hommes.
1804

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires