Nouvelles

Deux procureures nommées juges

Main image

Didier Bert

2023-06-08 15:00:00

Deux avocates font leur entrée dans la magistrature québécoise. Qui sont-elles ?

Me Anne-Marie Manoukian. Source: Radio-Canada
Me Anne-Marie Manoukian. Source: Radio-Canada
Le ministre de la Justice du Québec, Simon Jolin-Barrette, vient de nommer deux juges, une à la Cour du Québec et une autre à la Cour municipale de la Ville de Montréal.

Me Anne-Marie Manoukian devient juge de la Cour du Québec, pour laquelle elle exercera principalement à la Chambre criminelle et pénale à Montréal.

Admise au barreau en 2003, elle a exercé d'abord à titre de procureure aux poursuites criminelles et pénales pour le Québec, avant de pratiquer comme procureure aux poursuites pénales du Canada.

Anne-Marie Manoukian était la procureure de la Couronne dans la poursuite contre Sami Bebawi, un ancien cadre de SNC-Lavalin, condamné à une peine de huit ans et demi de détention pour avoir orchestré un stratagème de fraude et de corruption impliquant le régime de Mouammar Kadhafi, en Libye.

SNC-Lavalin avait transféré 113 millions de dollars à des sociétés fictives en Libye. Sami Bebawi avait mis en place un système de pots de vin bénéficiant au fils de l’ex-dictateur libyen, en échange de contrats. SNC-Lavalin avait offert un yacht de 46 mètres à Saadi Kadhafi pour obtenir un contrat d’un milliard de dollars sans appel d’offres.

Anne-Marie Manoukian détient un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal.

Me Amélie Rivard est nommée juge de la cour municipale de la Ville de Montréal.

Depuis son assermentation en 2005, Amélie Rivard exerce comme procureure au sein du Directeur des poursuites criminelles et pénales du Québec.

Amélie Rivard représentait la Couronne dans le procès contre l’animateur Éric Salvail, finalement acquitté des trois chefs d’accusation d’agression sexuelle, de harcèlement criminel et de séquestration d’un ancien collègue. Le tribunal avait considéré que le témoignage du plaignant manquait de crédibilité. Me Rivard avait appelé les victimes de crimes sexuels à ne pas se décourager de porter plainte.

Au début de l’année 2023, Amélie Rivard a obtenu que la Cour du Québec reconnaisse la culpabilité de l’ex-entraîneur de patinage artistique Richard Gauthier pour agression sexuelle et grossière indécence. L’ancien entraîneur renommé s’en était pris à un patineur adolescent dans les années 1980.

Amélie Rivard possède un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal.
6420

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires