Nominations

Tête-à-tête avec le nouveau DG de RSS

Main image

Sonia Semere

2023-09-18 15:00:00

Le cabinet Robinson Sheppard Shapiro accueille un nouveau directeur général. Droit-inc a pu discuter avec lui.

Karl-Philip Létourneau. Source: LinkedIn
Karl-Philip Létourneau. Source: LinkedIn
Karl-Philip Létourneau est le nouveau directeur général de Robinson Sheppard Shapiro. Avant de rejoindre le cabinet, il était directeur financier pour Flexpipe, une entreprise manufacturière.

Totalement étranger au milieu juridique, le nouveau DG de RSS va devoir faire face à de nombreux enjeux. Son principal défi? Assurer l’optimisation technologique au sein de ses équipes. Rencontre.

Qu'est-ce qui vous amène aujourd'hui dans un cabinet d'avocats?

C’est vraiment circonstanciel, j'avais appliqué sur plusieurs postes, pas juste des postes dans des cabinets d'avocats. Lors de ma première entrevue avec RSS, j’ai eu d’emblée un bon fit. Ç'a progressé comme ça en deuxième et troisième entrevue.

En vieillissant, le plus important, c'est la qualité des gens qu'on rencontre et comment on se sent avec les gens. C'est ça qui était primordial pour moi. Ce qu'il y avait autour de la discussion, ce sont les défis et les objectifs de croissance de l'entreprise. Je me reconnaissais là-dedans. Même chose au niveau des défis technologiques. Il y avait vraiment beaucoup de liens entre ce qu'ils cherchaient et mes attentes.

Selon vous, qu’est-ce qui fait la particularité de RSS?

Déjà, plus de 100 ans pour le cabinet… La pérennité de l'endroit, c'est toujours un bon signe. C'est important de pouvoir être dans une entreprise qui est là depuis longtemps, qui a du vécu et qui a une bonne réputation.

L'offre de services est quand même assez large et diversifiée. Ce n'est pas un cabinet qui est ultra-spécialisé, il y a beaucoup de branches, justement parce qu'il y a beaucoup d'avocats et plusieurs domaines de pratique. Ça aussi, ça rend le tout plus intéressant et plus attrayant.

Puis, au niveau des valeurs, c'est certain que le côté « valeurs familiales », si on peut dire, comme l'équilibre travail et famille qui est prôné est quand même important pour moi, parce que je suis nouvellement papa.

Alors, quel est votre plan de match pour les prochaines années? Quels sont les enjeux majeurs que vous avez pu repérer depuis que vous êtes arrivé?

Je dirais que c’est surtout l'optimisation technologique. Ça va être l'enjeu majeur des prochaines années. Il y a toute l'effervescence autour de l'intelligence artificielle qui arrive donc on va prendre le temps de la comprendre, mesurer les impacts et voir comment on l'intègre. C'est ce qui va faire partie du paysage dans les prochaines années donc il faut juste le faire et le baliser.

Il y a quand même une pénurie de main-d'œuvre qui va se poursuivre jusqu'en 2030 donc il faut optimiser au maximum tout ce qu’on peut.

Est-ce que concrètement, vous avez déjà des solutions en tête? Des mesures que vous envisagez de mettre en place?

Oui, avant même que je sois en poste, RSS avait déjà commencé à sonder une transition de logiciel. L'idée autour de l’optimisation technologique, ça va être d'amener de nouveaux outils.

On va évaluer les processus, voir où on peut intervenir soit grâce à des applications tierces ou même avec un changement plus drastique de système qui intégrerait tout.

Si on peut optimiser des tâches répétitives à nos équipes, que ce soit les avocats, les associés et même tout le personnel de soutien, c'est une bonne solution.

Est-ce qu'il y a des choses que vous avez mises en place chez Flexpipe que vous aimeriez intégrer chez RSS?

Je viens de faire l'implantation d'un logiciel de gestion intégré. J'ai beaucoup travaillé là-dessus, sur la révision des processus actuels. C'est certain que c'est quelque chose auquel je vais m'attarder chez RSS, peu importe le département.

L’idée, c’est de schématiser les processus actuels et voir où on veut aller. Puis après ça, ça mène souvent à l'implantation d'un logiciel. Pour le moment, on ne l'a pas sélectionné, mais on est dans l'analyse des processus.

Présentement, quels sont les domaines de pratique les plus tendances au sein du cabinet? Quels sont les domaines qui recrutent?

Dans les tendances, ce qu'on voit beaucoup, c'est tout ce qui concerne la médiation et l'arbitrage. On sent aussi que les entreprises ont besoin d'être accompagnées au niveau de la loi 25 pour se conformer à la demande.

Pour ce qui est des domaines qui recrutent, je dirais que dans le fond, on recrute par la qualité des gens. Ce n'est pas nécessairement pour satisfaire un domaine. Le but, c'est d'avoir l'équipe la plus forte possible, mais avec des gens qui se marient bien aux valeurs de l'entreprise.

L’idée est de trouver le bon équilibre là-dedans. C'est vraiment par les individus qu'on recrute et non pas nécessairement pour satisfaire un domaine en soi.
3158

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires