Nouvelles

Action collective contre un maire d’arrondissement et la Ville de Montréal

Main image

Didier Bert

2023-03-27 11:15:00

Un cabinet dépose une demande d’autorisation d’action collective contre le maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et la Ville de Montréal. Qui est l’avocat?

Me Charles O’Brien. Source: Facebook
Me Charles O’Brien. Source: Facebook
L’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et la Ville de Montréal ont-ils négligé les infrastructures d’égouts municipaux au point de favoriser des inondations?

Une demande d’autorisation d’action collective déposée à la Cour supérieure du Québec allègue une telle négligence. Elle vise Pierre Lessard-Blais, le maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, ainsi que la Ville de Montréal.

La demande d’autorisation d’action collective a été déposée par Me Charles O’Brien du cabinet Lorax Litigation.

Les demandeurs sont Etienne Bouchard-Lamontagne, Mireille Dufresne, Véronique St-Onge, Julie Desrosiers, Odile Nachbauer et Chantal Lanthier. Ces citoyens ont été victimes d’inondations au cours de la journée du 13 septembre 2022. Des pluies diluviennes s’étaient alors déversées sur la métropole.

Mais ces inondations ne sont pas exceptionnelles: de tels événements se répètent depuis 2013, affirment-ils.

Pierre Lessard-Blais, le maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Source: Ville de Montréal
Pierre Lessard-Blais, le maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Source: Ville de Montréal
Un des demandeurs, Etienne Bouchard-Lamontagne, a fait du porte-à-porte dans l’arrondissement. De nombreux résidents « ont exprimé leur colère et leur tristesse face au fait que le maire et l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve n'ont pas pris de mesures significatives pour les protéger contre les problèmes d'inondation causés par l'insuffisance des drains pluviaux et des captages dans le secteur et par des systèmes mal entretenus », indique la demande.

Le système de drainage pluvial datant de 1900 est vétuste. « Les défendeurs savaient, ou auraient certainement dû savoir, que leur infrastructure était insuffisante, extrêmement obsolète et mal entretenue » poursuivent les demandeurs.

Et les six demandeurs accusent les défendeurs d’avoir « agi de manière intentionnelle, délibérée et négligente en ne reconnaissant pas et en ne protégeant pas les citoyens des effets cumulés des inondations ».

Cela a causé de l’anxiété grave chez les citoyens concernés à chaque épisode de fortes pluies, par peur de l’inondation.

Les demandeurs entendent être désignés représentants des membres du groupe constitué par toutes les personnes physiques ou morales (employant moins de 50 travailleurs) qui sont propriétaires, locataires ou sous-locataires de biens meubles à Montréal, dans dans secteurs situés dans l’arrondissement Hochelaga-Maisonneuve.

La demande entend obtenir que la Ville de Montréal fasse en sorte d’empêcher de telles inondations à l’avenir dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Les six demandeurs réclament d’être dédommagés à hauteur de 15 000$ à 45 000$, en fonction du nombre d’inondations qui les ont frappés. Ils demandent également de bénéficier de 7 000$ à 22 000$ pour certains membres qui ne parviennent plus à être assurés ou qui ont vu leurs primes d’assurance augmenter.

Ils souhaitent aussi recevoir 10 000$ pour chaque année durant laquelle une inondation est survenue, au titre de la perte de jouissance. Un montant de 25 000$ est réclamé pour les dommages moraux.
3910

3 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Intéressant !
    Les élus se préoccupent certainement davantage des infrastructure à Outremont que dans Homa. Si ce dossier réussi, il pourrait infléchir le 2 poids 2 mesures qui a cours dans l'administration municipale.

  2. DSG
    The Wright Brothers
    Prior to becoming mayor of Hochelaga, Pierre and his brother Wilbur invented motorized flight back in 1903.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires