Nominations

Une avocate retenue par la Cour suprême du Canada

Main image

Camille Dufétel

2023-04-06 08:30:00

Une avocate québécoise vient d’être retenue à titre d’auxiliaire juridique à la Cour Suprême du Canada pour une année... Qui est-elle ?

Me Laurence Prud’homme
Me Laurence Prud’homme
Me Laurence Prud’homme, actuellement avocate-recherchiste à la Cour d’appel du Québec dans le cadre d’un contrat de deux ans, vient de décrocher un stage d’un an comme auxiliaire juridique à la Cour suprême du Canada à Ottawa, à compter de l’été 2024.

La Barreau 2021 rejoindra le cabinet de la juge Suzanne Côté.

Sous la direction d’un ou d’une juge, l’auxiliaire juridique fait des recherches sur des points de droit, rédige des mémoires sur des questions juridiques et, d’une manière générale, assiste le juge dans les travaux de la Cour, rappelle la Cour suprême du Canada.

Un total de 27 postes

La Cour suprême du Canada avait lancé un appel de candidatures pour un maximum de 27 postes d’auxiliaire juridique à travers le Canada auprès de ses neuf juges, et il était possible d’appliquer jusqu’au 13 janvier dernier.

« C’est un processus assez exigeant », remarque l’avocate, dont la candidature a été recommandée par la doyenne de la Faculté de droit de l’UdeM, Me France Houle.

Elle estime que c’est une belle opportunité d’ouvrir ses perspectives auprès de personnes d’autres horizons tout autant passionnés qu’elle par le droit.

Une belle collégialité qu’elle apprécie déjà à la Cour d’appel et qui selon elle sera aussi présente à la Cour suprême du Canada.

Vers une carrière en droit autochtone

Détentrice d’une maîtrise en droit obtenue à McGill et d’un baccalauréat en droit de l’UdeM, Me Prud’homme terminera son contrat pour la Cour d’appel du Québec en juin prochain et s’apprête à travailler une année chez O’Reilly, André-Grégoire & Associés, en droit autochtone, avant de rejoindre la Cour suprême du Canada.

Me Prud’homme a déjà travaillé comme étudiante en droit en matière de droit autochtone.

« J’ai un intérêt pour cela, et pour travailler sur différentes questions en droit autochtone, il faut être à l’aise dans plusieurs domaines du droit, précise-t-elle. Comme avocate-recherchiste, je suis appelée à travailler dans des dossiers variés et c’est cette polyvalence que je suis allée chercher à la Cour d’appel. »
L’UdeM, qui souligne la nomination de l’avocate ayant aussi un intérêt pour le litige, précise que Me Prud’homme a agi comme auxiliaire de recherche auprès de la professeure Kirsten Anker durant ses études.

Originaire de la banlieue montréalaise, Me Prud’homme, adepte de voyages, de musique, et de plantes d’intérieur, s’est aussi impliquée dans diverses initiatives auprès de la communauté étudiante, ce qui lui a valu plusieurs prix et distinctions.

Un autre avocat de la Cour d’appel

Un autre avocat-recherchiste de la Cour d’appel du Québec a été retenu par la Cour suprême du Canada. Il s’agit de Me Émile Aquin.

Ce dernier, Barreau 2021 diplômé d’un baccalauréat en droit de l’UdeM, a notamment été assistant de recherche pour la professeure Martine Valois et clerc-étudiant auprès du juge Michel Pennou à la Cour supérieure du Québec.

Il est candidat à la maîtrise en droit à l’Université de Montréal sous la direction de la professeure Anne-Marie Boisvert et son mémoire aborde l’histoire de la doctrine de la provocation policière, précise l’UdeM.

Il rejoindra le cabinet du juge Russell Brown.
7934

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires