Nouvelles

Irritée par un article, une juge reporte un procès

Main image

Marie-ève Buisson

2023-10-23 15:00:00

Une juge qui se dit « victime de violence » de la part d’un chroniqueur reporte le procès d’un père accusé d’avoir agressé sexuellement ses enfants…

La juge Joëlle Roy. Source: Droit-Inc
La juge Joëlle Roy. Source: Droit-Inc
Dans l’article: « La patiente qui n’a pas ouvert les yeux », le chroniqueur Yves Boisvert questionne la compétence de la juge Joëlle Roy dans le dossier d’une agression sexuelle alléguée.

Il dénonce l’analyse de la juge face au comportement « défectueux » de la plaignante. Elle serait ici à la recherche de « la parfaite victime », c’est-à-dire une victime qui sait se défendre. Or, dans ce dossier, la victime alléguée ne se serait pas débattue.

Yves Boisvert rappelle que la victime alléguée ne serait pas la première à « figer ».

Dans son texte, le chroniqueur cite également toutes les fois où la juge Roy s’est fait corriger « sévèrement » par les tribunaux d’appel.

« Bien sûr, il n’y a rien de honteux pour un magistrat à voir un ou plusieurs de ses jugements cassés en appel. Il y a parfois des interprétations différentes, et personne n’est à l’abri des erreurs – sans quoi on n’aurait pas besoin de tribunaux d’appel », explique Yves Boisvert dans son texte.

Ébranlée

Le lendemain de la parution de l’article, la juge Roy était en larmes en pleine salle d’audience.

« Je trouve ça tellement injuste. Si vous pensez que je suis une incompétente, faites votre requête en récusation tout de suite », a-t-elle lancé aux avocats, rapporte La Presse.

Elle a ajouté: « L’article d’hier de M. Yves Boisvert dans La Presse était d’une grande violence à mon égard. Une violence de celle que l’on voit, malheureusement, devant les tribunaux à tous les jours. Ce n’est plus la juge que l’on attaque, mais la femme. Une femme qui ne peut de surcroît se défendre », rapporte encore une fois La Presse.

Le procès d’un homme accusé d’avoir agressé sexuellement ses filles, a été reporté par la juge Roy qui ne se dit plus en mesure de siéger. Le procès risque ainsi d’être repris « dans plusieurs mois ».

Des sanctions disciplinaires?

Le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, se dit perplexe dans cette affaire. Il s’inquiète du fait que des victimes alléguées n’aient pu témoigner lors du procès.

« Je m’attends à ce que le système de justice puisse accueillir (les victimes) et puisse les considérer avec respect en s’assurant que lorsque c’est la journée du procès pour les personnes victimes, elles puissent témoigner », affirme le ministre de la Justice, selon La Presse.

Le ministre de la Justice fait confiance à la Cour du Québec pour analyser la situation. Il ne souhaite toutefois pas se prononcer sur les sanctions disciplinaires que pourraient recevoir la juge Roy.
6099

8 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 7 mois
    Pathétique
    Elle n'aide pas la cause des femmes en se montant si émotive. Incapable de contrôler ses émotions.

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 7 mois
    Cette juge a besoin de deux tubes d'Anusol
    "Elle a ajouté: « L’article d’hier de M. Yves Boisvert dans La Presse était d’une grande violence à mon égard. Une violence de celle que l’on voit, malheureusement, devant les tribunaux à tous les jours. Ce n’est plus la juge que l’on attaque, mais la femme. Une femme qui ne peut de surcroît se défendre », rapporte encore une fois La Presse."

    Oh mon Dieu la pôve tite madame !

    La violence contre une juge c'est pas joli joli, surtout venant d'un journaliste.

    A-t-elle une petite pancarte "tolérance zéro contre la violence verbale", comme ont voit dans les guichets des fonctionnaires?

  3. A
    A
    C'est tout à son honneur et je dis bravo.
    Vaut mieux se récuser que de continuer.

    Quant à l'article de Yves Boisvert il sous-entend que tous les accusés d'agression sexuelles doivent être condamné et qu'il est interdit de ne pas croire une victime.

    • Aanonyme
      Aanonyme
      il y a 7 mois
      La récusation serait un désastre
      "Le procès du Montréalais de 63 ans, accusé d’avoir agressé sexuellement ses filles dans les années 1990, s’était amorcé mardi dernier après deux ans de procédures. Or, comme la juge n’est plus en mesure de siéger, le procès risque de reprendre, au mieux, dans plusieurs mois, et s’expose à une requête de type Jordan, du nom de l’arrêt de la Cour suprême qui a établi des délais stricts pour les procès criminels."https://www.lapresse.ca/actualites/2023-10-18/replique-inusitee-d-une-juge-a-une-chronique-de-la-presse.php

    • A
      A
      Pas besoin de citer. Si je commente, c'est que je connais l'enjeu.

      Vous préférez une report avec Juge honnête qui exprime clairement son incapacité d'être sereine ou préférez-vous procéder avec une Juge qui cache ses sentiments?

  4. pigeon dissident
    pigeon dissident
    il y a 7 mois
    mon grain de sel
    Habituellement, j'aime bien Boisvert mais là je considère qu'il a été trop loin et trop virulent dans ses propos.

    De même , Mme.la juge aurait eu intérêt à prendre un congé de maladie pour décanter toute cette histoire plutôt que de faire une sortie médiatique en pleine audition.

    Toujours est-il, que l'on verra bien ce qu'en pensera le Conseil de la Magistrature, pour l'instant, espérons que les belligérants se calmeront pour le bien de l'image de la Justice.

  5. Anonyme
    Anonyme
    il y a 7 mois
    Le juge Camp (CF) a été poussé vers la sortie pour une question analogue
    Dans le cas du juge Camp sa question était "pourquoi n'avez vous pas fermez les genoux?", et était tirée d'un vieux dossier datant de l'époque où il était juge en Alberta (alors qu'ici c'est "pourquoi n'avez vous pas ouvert les yeux", dans un dossier tout chaud).

    Le juge Camp, un mâle blanc de plus de 50 ans cis-hétéro, a été visé par une enquête du Conseil fédéral de la magistrature et ciblé par des attaques médiatiques jusqu'à ce qu'il démissionne.

    La juge Roy joue la carte "femme", et la carte "je suis victime de violence faite au femme dans mon milieu de travail". Est-ce que ce sera suffisant pour la sauver?

    Le juge Camp (CF) a été poussé vers la sortie pour une question analogue

  6. Pirlouit
    Pirlouit
    il y a 7 mois
    Fight club
    Si ça c'est de la violence je pense que je dois être massacré et torturé chaque mois à la Cour

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires