Nouvelles

Un avocat en 15 minutes!

Main image

Céline Gobert

2011-06-21 15:00:00

Aux États-Unis, il est désormais possible de se faire livrer un avocat plus rapidement qu’une pizza! Grâce à LawyerUp. Et au Québec, est-ce possible?

Marre de la lenteur des rouages judiciaires ? Arrestation express et pas d’avocat sous le coude ? Pas de panique ! Il y a LawyerUp !

L’idée vient de Chris Miles, nous apprend le New York Times. Le concept ? Livrer un avocat en moins de 15 minutes, sur simple demande d’un client en difficulté.

 Chris Miles estime qu’un avocat devrait être livré aussi rapidement qu’une pizza!
Chris Miles estime qu’un avocat devrait être livré aussi rapidement qu’une pizza!
« Si je veux une pizza, je peux avoir une pizza en 15 minutes. Je veux un plombier au milieu de la nuit, j’ai un plombier. Pourquoi pas un avocat? », déclare-t-il.

Lancé ce mois-ci dans les États du Massachusetts, du Connecticut et de Rhode Island, le service dispose d’une liste d’avocats criminalistes joignables en tout temps.

Bon marché (4,95 $ par mois pour les jeunes, 250 $ la mise en contact), et en cours de développement pour l’iPhone, LawyerUp compte déjà 700 utilisateurs.

« Le service offre plus de sérieux qu’une liste de noms dans un poste de police ! Les avocats sont choisis avec soin ! J’embaucherais n’importe lequel pour me représenter moi ou ma famille ! » dit Chris Miles.

LawyerUp au Québec ?

« Ce serait parfaitement inutile », estime Véronique Robert. L’avocate criminaliste souligne que le détenu a au Québec le droit au silence et à un avocat, ce qui s'apparente un peu aux droits Miranda aux États-Unis.

 Pour la criminaliste Véronique Robert, un service comme LawyerUp serait inutile au Québec
Pour la criminaliste Véronique Robert, un service comme LawyerUp serait inutile au Québec
Mais, précise Me Robert, ce droit ne s'étend pas, comme aux États-Unis, à la présence de l'avocat lors de l'interrogatoire policier. La Cour suprême a confirmé que nos accusés n’ont pas le droit constitutionnel à la présence de leur avocat pendant les interrogatoires.

Selon elle donc, pas besoin de LawyerUp au Québec puisque l'avocat n'a pas à se déplacer sur le champ au poste de police.

Le système québécois fonctionne tout de même très bien, puisque dès lors qu’un individu est mis en détention, il dispose d’un coup de téléphone. Un droit constitutionnel.

« Cela prend moins de 15 minutes ! » dit Me Robert.

A ce stade, en effet, il peut choisir de contacter soit le service de garde du Barreau, soit l’Aide Juridique, dont les numéros se trouvent juste à côté du téléphone. Les avocats de l’Aide Juridique sont compétents, et disponibles 24/24.
13909

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires