Nouvelles

Un nouveau patron chez Heenan

Main image

Rene Lewandowski

2011-11-22 15:00:00

Après Fasken la semaine dernière, c'est au tour d'Heenan Blaikie de s'être choisi un nouveau patron pour le bureau de Montréal...

Il s'agit de Robert Bonhomme, 52 ans, associé en droit de l'emploi et du travail.

Me Bonhomme deviendra dès le 1er janvier 2012 le co-associé national du cabinet.

"Il a été choisi à l'unanimité", dit Guy Tremblay, 65 ans, qui occupe cette fonction depuis 14 ans.

D'ici là, et depuis le 8 septembre, Me Bonhomme est en période de transition, le temps de bien s'accommoder à ses nouvelles responsabilités.

Robert Bonhomme, le nouveau boss d'Heenan
Robert Bonhomme, le nouveau boss d'Heenan
Contrairement à ce qui s'est passé chez Fasken, il n'y a pas eu d'élections chez Heenan. Me Bonhomme a plutôt été choisi par le comité exécutif. Ce choix a ensuite été ratifié par les associés...à 96%!

"On craignait qu'une élection divise le ''partnership''", dit Me Tremblay, pour expliquer pourquoi Heenan a procédé de cette manière. Heenan voulait aussi éviter que l'associé élu demeure prisonnier de sa plate-forme électorale, souligne Me Tremblay.

Le processus, secret, a donc été enclenché dès janvier 2011, alors que Guy Tremblay avait fait savoir à l'ensemble de ses associés qu'il voulait laisser sa place un an plus tôt que prévu.

Un sous-comité a été mis en place pour étudier les candidatures, au nombre de six. Chacun a été interviewé et a passé un entrevue avec un psychologue industriel. C'est à la suite de ce long procédé que le sous-comité a recommandé la candidature de Me Bonhomme au comité exécutif.

Comme chez Fasken, le nouveau patron d'Heenan est donc issu du droit du travail et de l'emploi. Dans son domaine, Me Bonhomme se classe parmi les avocats les plus fréquemment recommandés par ses pairs, selon plusieurs répertoires.

Quant à Me Tremblay, il retournera à la pratique dès janvier. Cela ne l'inquiète pas vraiment car, comme il le précise, il n'a jamais arrêté complètement.

"J'ai toujours maintenu une petite pratique", dit-il.

Et Guy Tremblay ne risque pas d'être poussé à la retraite, car, contrairement à d'autres cabinets, il n'y a pas d'âge limite chez Heenan qui force les associés à se retirer.
14528

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires