Nouvelles

Innus: Québec change de négociateur

Main image

Agnès Wojciechowicz

2012-04-24 10:15:00

Pour discuter avec les Innus, Québec fait appel à un nouveau négociateur; il remplace deux avocats par un fonctionnaire!

Yves Fortier qui pratiquait à l'époque chez Ogilvy Renault a agi pour Québec
Yves Fortier qui pratiquait à l'époque chez Ogilvy Renault a agi pour Québec
Depuis 2005, le gouvernement québécois a versé 5 677 040 $ aux avocats d'Ogilvy Renault devenu Norton Rose Canada depuis, d'après un relevé obtenu par Le Soleil, en vertu de la Loi sur l'accès à l'information.

Le mandat confié aux avocats, Yves Fortier qui a quitté le cabinet le 31 décembre 2011, et de Jean G. Bertrand, associé directeur et associé principal du bureau de Montréal, portait sur la conclusion d'un traité avec les leaders des communautés de Mashteuiatsh, d'Essipit et de Natashquan, sur les droits ancestraux des Innus et une forme de partage des territoires.

Jean Bertrand a également négocié avec les Innus pour Québec
Jean Bertrand a également négocié avec les Innus pour Québec
Faute d'accord négocié, le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, a fait appel à un nouveau négociateur, Normand Bergeron, un fonctionnaire à la retraite.

En revanche, on ne sait s'il obtiendra autant que les deux avocats, même en cas d'échec...


''Dernière minute''

On apprend que Pierre-Christian Labeau du bureau de Québec de Norton Rose Canada, serait encore au dossier. Il représenterait toujours le gouvernement du Québec dans ses négociations territoriales avec les trois communautés de Mashteuiatsh, Essipit et Nutakuan, aux côtés Normand Bergeron.


Pour lire la totalité de l'article, cliquer ici.
14770

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires