Anarchopanda s’attaque au règlement antimasque!

Main image

Agence Qmi

2012-06-05 21:37:00

Anarchopanda s’attaque au règlement montréalais sur le port du masque. Il conteste sa validité devant la Cour supérieure.

Le professeur de philosophie déguisé en panda, devenu un symbole des manifestations étudiantes, a déposé mardi une requête pour annuler le règlement.

Anarchopanda devait comparaître devant la cour jeudi, mais à sa grande surprise, « l’audience a été remise au 14 juin. Ce sera finalement le juge Rolland qui traitera cette affaire », a expliqué la mascotte.

« Le juge en chef de la Cour supérieure, François Rolland, n’est autre que celui qui a imposé des injonctions de retour au cours aux étudiants », a-t-il ajouté.

Anarchopanda, qui a demandé le respect de son anonymat, pense que « ce règlement empiète sur nos droits fondamentaux soient le droit de se rassembler, le droit de manifester, ainsi que le droit à la liberté d’expression ».

Le règlement interdisant aux manifestants de couvrir leur visage et à fournir leur itinéraire à la police avait été adopté par la Commission de la sécurité publique de la Ville de Montréal le 18 mai. Il interdit de porter un masque sans « motif raisonnable ».

Anarchopanda a participé à des dizaines de manifestations. Il a toujours contesté la loi 78, mais faute de moyens financiers et d’avocat, il n’a pu se présenter devant la justice. Finalement, l’avocat Samuel Bachand, de Woods, l’a contacté et lui a proposé, avec l’aide de deux autres confrères, Olivier Roy et Denis Poitras, d'être témoin.

« Nous visons une déclaration en nullité du règlement et nous contestons la validité constitutionnelle des articles 2.1 et 3.2 », a confirmé Me Bachand.

C’est le comité légal de la CLASSE qui paie les frais judiciaires. « Je ne fais pas cela pour moi, je le fais pour tous ceux qui manifestent. D’autres personnes ont plus de raison que moi de se masquer. Il y a des personnes qui ne veulent pas que leurs employeurs les reconnaissent, par exemple », a indiqué Anarchopanda.

À la première manifestation après l’interdiction du port du masque, les policiers l’ont averti trois fois qu’ils allaient probablement sévir, mais ils ne l’ont jamais fait. Anarchopanda n’a été arrêté qu’une seule fois, lors de l’intervention policière au Cégep Lionel-Groulx.
4427

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires