Nouvelles

L’avocate bipolaire

Main image

Céline Gobert

2013-02-06 10:15:00

Une avocate bipolaire vient d’être engagée au sein d’une commission chargée d’étudier la tuerie de Newtown…

« On m’a demandé de rejoindre cette commission en tant que personne qui souffre d’une maladie mentale », a confié Me Kathleen Flaherty à Law Tribune.

Kathleen Flaherty a été nommée avocate au sein de la Commission consultative Sandy Hook
Kathleen Flaherty a été nommée avocate au sein de la Commission consultative Sandy Hook
En effet, cette avocate américaine, diplômée de l’École de droit d’Harvard en 1994, vient tout juste d’être nommée avocate au sein de la Commission consultative Sandy Hook, rapporte The Careerist.

Elle rejoint ainsi les seize autres membres chargés de livrer des recommandations sur la sécurité scolaire, la santé mentale et la violence liée aux armes suite à la tuerie de Newtown où, rappelons-le, une vingtaine d’enfants âgés de six et sept ans avaient trouvé la mort sous les balles d’Adam Lanza, un tueur fou.

L’avocate, qui a longtemps lutté contre sa bipolarité, pourrait peut-être permettre à la Commission de comprendre plus précisément la façon de penser du tireur, lui-même atteint d’un trouble mental. Ou tout du moins d’offrir un point de vue alternatif et neuf sur la question.

Des Barreaux fermés

Le but de Me Flaherty est également de faire évoluer les mentalités de la communauté juridique et de briser les clichés autour de la maladie.

« Certains Barreaux imposent des obstacles inutiles à ceux qui avouent avoir été diagnostiqués comme personnes atteintes de maladie mentale. Ils émettent systématiquement l’hypothèse que vous pourriez blesser des clients ou vous montrer violent, ce qui est tout simplement faux. »

En travaillant au sein de cette Commission, l’avocate déclare pouvoir évoluer dans un environnement ouvert sur le sujet, sans avoir à dissimuler sa maladie, chose qui n’aurait pas été forcément possible dans un grand cabinet, avoue-t-elle.

« C’est ce que je suis, et j’ai besoin d’un environnement où je peux être moi-même », conclut-elle.
7722

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires