Nominations

Nouveau directeur chez Bombardier

Main image

Céline Gobert

2015-06-02 14:45:00

Après huit ans au sein d’un grand cabinet, cet avocat en droit des affaires de 33 ans devient le nouveau directeur des services juridiques chez Bombardier. Il explique son choix à Droit-inc …

Me Nicholas Cerminaro fait son entrée chez Bombardier à titre de directeur des services juridiques
Me Nicholas Cerminaro fait son entrée chez Bombardier à titre de directeur des services juridiques
C’est le 25 mai dernier qu’à 33 ans Me Nicholas Cerminaro a fait son entrée chez Bombardier à titre de directeur des services juridiques après huit ans passés chez Norton Rose Fulbright. Il a notamment été en assignation auprès des services juridiques de Bombardier en 2008.

Il a agi pour le compte de Bombardier dans le cadre de nombreux projets de gestion des passifs sur les marchés financiers, y compris des placements privés transfrontaliers de ses billets de premier rang (échéant en 2016, 2018, 2020, 2021, 2022 et 2023) et le renouvellement des facilités de crédit avec un syndicat d’institutions financières.

Avec son expérience en transactions d’affaires, tant au sein d’institutions financières, de médias ainsi que d’industries de technologies et de transport, Me Cerminaro va notamment y être impliqué dans le cadre du premier appel public à l’épargne de Bombardier Transport, qui possédera deux sociétés publiques, l’une sur le marché européen, l’autre au Canada.

Une plus-value

« Avec ce projet en branle, quelqu’un avec mon bagage va apporter une plus-value dans les dossiers, affirme ce Barreau 2006. J’ai toujours aimé travailler par projets. »

Avant de se joindre au groupe de droit des affaires de Norton Rose Fulbright, il a pratiqué en litige et résolution des différends. De 2001 à 2003, il exerçait à la Banque nationale du Canada. De 2003 à 2006, au sein d’Ogilvy Renault, les dossiers prenaient beaucoup de temps. Quand il fait la transition en droit des affaires, il a trouvé le rythme de travail plus intéressant.

« On travaille 6 à 8 semaines avant d’arriver à une conclusion », explique-t-il avant de rappeler son goût pour un rôle transactionnel et le fait d’être appelé à avoir un impact sur les stratégies de l’entreprise. « Mais je ne vois pas les pratiques en entreprise ou en cabinet de façon monolithique, nuance le DG, toutes les pratiques en entreprise ne s’équivalent pas. Même chose en cabinet. »

Une large expertise

Me Cerminaro a développé une expertise dans trois domaines principaux : les transactions sur les marchés des capitaux (équité et dette), les fusions et acquisitions et les questions d’ordre général touchant les sociétés et les opérations commerciales.

« Je connais Nicholas depuis 2007 puisqu’il a été impliqué dans beaucoup de dossiers, affirme Me Daniel Desjardins, vice-président principal aux affaires juridiques de Bombardier. C’est son expertise en valeurs mobilières et en M&A qui m’a attiré ».

En effet, Me Cerminaro, diplômé de l’Udem en 2004 et de l’Université Dalhousie en 2005, conseille régulièrement des entreprises sur des questions de valeurs mobilières, de gouvernance et de contrats commerciaux ainsi que des compagnies publiques canadiennes, des preneurs fermes et des investisseurs dans le cadre d’appels publics à l’épargne et de placements privés.

À moyen terme, celui qui siège notamment au Comité de gestion de la Chaire en gouvernance et droit des affaires de la Faculté de droit de l’Université de Montréal se dit très intéressé à conseiller les deux sociétés publiques de Bombardier, canadienne et européenne, dans le cadre du premier appel public à l’épargne de Bombardier Transport. À plus long terme, il se projette chez Bombardier. « J’entame ici une nouvelle partie de ma carrière », dit-il, confiant et enthousiaste.

11827

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires