Entrevues

Un associé sur son fatbike !

Main image

Céline Gobert

2019-04-18 14:40:00

Un avocat se lance dans une folle expédition, en mémoire de son père… Il raconte tout à Droit-inc!

Me Alexandre Dufresne et le fatbike qu'il enfourchera pour se rendre au Nunavik. Crédit photo: Marc-Antoine Hallé
Me Alexandre Dufresne et le fatbike qu'il enfourchera pour se rendre au Nunavik. Crédit photo: Marc-Antoine Hallé
Pour ceux qui l’ignorent, un fatbike est un vélo aux pneus énormes, de 4 à 5 pouces, idéal pour rouler sur la neige.

C’est ce gros vélo d’une quinzaine de kilos que Me Alexandre Dufresne du cabinet Verreau Dufresne enfourchera le 24 avril prochain pour se rendre au Nunavik, quelque part entre les villages de Inukjuak et Puvirnituq.

Au total, la folle et froide expédition durera cinq jours. L’avocat parcourera 200 km dans la toundra enneigée. L’objectif? Amasser des fonds pour la Fondation Sommeil, qui lutte contre l’apnée du sommeil.

La vie est courte

L’objectif de l’expédition est d'amasser des fonds pour la Fondation Sommeil. Crédit photo: Marc-Antoine Hallé
L’objectif de l’expédition est d'amasser des fonds pour la Fondation Sommeil. Crédit photo: Marc-Antoine Hallé
Il faut dire que le père de Me Dufresne a souffert pendant de nombreuses années de cette maladie et est subitement décédé dans son sommeil il y a un an, à l’âge de 57 ans…Un drame qui est à la source de l’initiative de l’avocat.

« Ça a brassé beaucoup de choses de mon côté, ça a été une dure épreuve, confie-t-il à Droit-inc. Rien ne laissait présager qu’il allait décéder à cause de cette maladie. Ça a été un choc pour toute la famille. »

Mais s’il se lance dans une telle aventure, c’est également pour le goût des défis.

« À la base, je suis un entrepreneur, j’ai lancé mon cabinet il y a cinq ans alors je carbure aux défis! La perte de mon père m’a fait réaliser que la vie était super courte, c’est maintenant qu’elle doit être vécue! », poursuit le juriste.

Alors quand un ami qui vit à Kuujjuaq, un village nordique du Nunavik le contacte pour lui proposer l’aventure, il n’a pas hésité à dire oui !

De l’entraînement !

Me Alexandre Dufresne n’a pas hésité et s’est lancé dans un entraînement intensif. Crédit photo: Marc-Antoine Hallé
Me Alexandre Dufresne n’a pas hésité et s’est lancé dans un entraînement intensif. Crédit photo: Marc-Antoine Hallé
Depuis, celui qui n’a fait de vélo depuis longtemps, ne lésine pas sur l’entraînement.

« J’ai acheté mon fatbike le 4 avril ! Je m’entraîne régulièrement, je fais du vélo stationnaire, de l’entraînement extérieur. L’expédition va demander beaucoup d’endurance. On va rouler 40 km par jour à une vitesse de 6 ou 7 km/heure avec 100 livres d’équipement sur le dos ! »

En quelques jours, l’avocat - appuyé par son cabinet et ses confrères - a déjà récolté 3370 dollars. Il s’est donné pour objectif d’atteindre les 5000 dollars, et doublera les sommes récoltées jusqu’à concurrence de 5000 dollars.

Donner de la visibilité à la Fondation Sommeil est nécessaire, selon Me Dufresne, pour favoriser l’accès de la population aux bonnes ressources.

« L’idée est d’informer les gens des conséquences que peut avoir la maladie sur le quotidien : la fatigue, l’épuisement du coeur, les gens peuvent décéder subitement dans leur sommeil. Avant d’y être confronté, je n’avais moi-même pas conscience de sa gravité. »

En 2012, Me Alexandre Dufresne termine ses études dans le programme coopératif du baccalauréat en droit de l’Université de Sherbrooke.

En novembre 2013, au lendemain de son admission au Barreau du Québec, il choisit la voie de l’entrepreneuriat et fonde le cabinet Verreau Dufresne Avocats situé à Lévis.



10446

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires