Nouvelles

Il quitte son propre cabinet pour un autre!

Main image

Florence Tison

2020-03-09 15:00:00

Un avocat émérite délaisse le cabinet qu’il a lui-même fondé pour se joindre à Therrien Couture Joli-Coeur...

Me Yves Joli-Coeur. Photo : Archives
Me Yves Joli-Coeur. Photo : Archives
Avocat associé principal chez De Grandpré Joli-Coeur depuis sa fondation en 2003, Yves Joli-Coeur fait le saut pour devenir avocat-conseil chez Therrien Couture Joli-Coeur.

Le géant québécois met la main sur un juriste nommé Avocat émérite par le Barreau du Québec pour sa grande contribution dans le domaine de la copropriété divise dans la province. Me Joli-Coeur est d’ailleurs le secrétaire général du Regroupement des gestionnaires et copropriétaires du Québec (RGCQ).

« C'est un beau défi à 60 de vivre des moments palpitants, passionnants, et également d’être dans une structure qui a une capacité économique de développement », confie Me Joli-Coeur à Droit-inc.

« C’est un élément très important pour moi, parce que j’ai des clients internationaux qui sont dans le monde de la copropriété et qui viennent investir ici au Québec, poursuit l’avocat. Un moment donné, ça me prenait plus de profondeur et c’est ce que Therrien Couture Joli-Coeur m’apportait. »

Si le nom de son nouveau cabinet semble prédestiné, l’oncle de Me Joli-Coeur André Joli-Coeur n’a pourtant joué aucun rôle dans son arrivée.

L’avocat et amicus curiae dans le Renvoi du gouvernement fédéral relatif à l’accession du Québec à la souveraineté en 1998 n’était même pas au courant de l’arrivée de son neveu au sein de son cabinet avant l’annonce officielle.

Les grands moyens d’un grand cabinet

Belle prise pour Therrien Couture Joli-Coeur, qui a fusionné en septembre dernier avec le cabinet Joli-Coeur Lacasse. C’est d’ailleurs à ce moment que Me Michel Paradis, associé et lui aussi expert en copropriété, a contacté Yves Joli-Coeur pour l’inviter à considérer l’aventure.

« Je n’étais pas forcément le gars le plus convaincu de bouger, au contraire! Je suis habitué à mes pantoufles en termes professionnels, mais pas dans le monde de la copropriété, souligne Me Joli-Coeur. Je me suis laissé séduire. »

La parajuriste Hélène Joli-Coeur, et Me Richard LeCouffe. Photos : Archives
La parajuriste Hélène Joli-Coeur, et Me Richard LeCouffe. Photos : Archives
Il faut dire que Therrien Couture Joli-Coeur présente de nombreux avantages pour un avocat spécialisé en copropriété, et aussi pour ses clients! Me Joli-Coeur peut maintenant les rencontrer aux bureaux de son nouveau cabinet à Brossard, Laval, ou même St-Hyacinthe : des villes où les condos foisonnent.

« J’avais de plus en plus de clients qui avaient du mal à se déplacer au centre-ville, indique Me Joli-Coeur. Demain matin, si j’ai un client à rencontrer à Laval, je vais être dans les bureaux de Therrien Couture Joli-Coeur de Laval. Je trouve ça tout à fait emballant! »

Outre son réseau de six bureaux dans la province, Therrien Couture Joli-Coeur fait preuve d’un engagement social qui rejoint Me Joli-Coeur, et de moyens de communication à la fine pointe qui sont bien pratiques pour un expert voulant partager ses connaissances.

« Ils ont tout le réseau technologique pour que je fasse une formation à Sherbrooke demain matin sans me déplacer », se réjouit l'avocat.

Rester positif

Tout n’est pas rose dans la décision d’Yves Joli-Coeur de quitter son propre cabinet De Grandpré Joli-Coeur; une décision de son propre aveu difficile.

« Je suis triste d’avoir laissé des collaborateurs derrière moi qui n'ont pas cru pertinent de faire le saut que je fais, glisse Me Joli-Coeur. Mais ça, c’est personnel! Moi, gérer ma vie c’est un exploit, je n’irai pas gérer celle des autres… »

Seuls à le suivre dans l’aventure sont la fille de l’avocat, la parajuriste Hélène Joli-Coeur, et Me Richard LeCouffe, ancien avocat chez De Grandpré Joli-Coeur.

« On est vraiment une équipe restreinte, constate Me Joli-Coeur. Il y a toujours des tensions quand on quitte des cabinets. Je n’ai pas voulu démolir les équipes d’où j’ai quitté. »

De ces tensions, Yves Joli-Coeur ne veut pas parler : il préfère voir le positif et ne pas blesser les gens qu’il laisse derrière.

« Il n’y a personne qui a été battu, il n’y a pas de sang, il n’y a pas de meurtre », insiste Me Joli-Coeur.

« C’est sûr que tout n’est pas parfait dans mon départ, mais je vois une belle opportunité de donner au milieu juridique et de créer également des avocats et des notaires spécialisés dans le domaine de la copropriété, qui vont pouvoir porter mon savoir quand je ne serai plus là. »
16474

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires