Nouvelles

Faux avocat, faux placements, vraie condamnation

Main image

Didier Bert

2021-06-21 12:00:00

Un ancien conseiller financier a écopé de vingt mois de prison pour un stratagème frauduleux, impliquant l’utilisation du nom d’un avocat...

Source : Shutterstock
Source : Shutterstock
Michael John Moore avait trouvé un moyen de susciter la confiance des investisseurs qu’il sollicitait: il leur donnait un nom d’avocat pour leur donner l’impression que les placements proposés étaient légaux.

L’individu se targuait même de son titre de courtier en assurances pour convaincre ses victimes de lui prêter de l’argent en contrepartie de taux d’intérêt élevés. L’argent était destinée à une compagnie qui, en réalité, n’existait pas.

En réalité, Moore s’est approprié l’argent des investisseurs, à savoir 481 000$ dont une partie a pu être récupérée par les victimes auprès du Fonds d’indemnisation des services financiers, indique l’Autorité des marchés financiers (AMF).

La juge Patricia Compagnone de la Cour du Québec a imposé une peine d’emprisonnement de vingt mois à Michael John Moore, en plus d’amendes totalisant 236 000 $.

L’ancien courtier en assurances a été déclaré coupable de 69 chefs d’accusation, soit 34 chefs d’accusation d’exercice illégal de l’activité de courtier en valeurs, 34 chefs d’accusation de placement sans prospectus et un chef d’accusation d’entrave à une enquête menée par l’AMF.

Il avait déjà été radié par la Chambre de la sécurité financière il y a cinq ans.
3384

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires