Nouvelles

Le faux départ de Russie des cabinets d’avocats

Main image

Didier Bert

2022-03-22 14:15:00

La plupart des grands cabinets d’avocats font semblant de sortir de Russie, accusent de prestigieuses écoles de droit…

Source : Shutterstock
Source : Shutterstock
Vous croyiez que les grands cabinets internationaux avaient mis fin à leurs activités en Russie ? Ce n’est pas si simple…

Les trois principales écoles de droit aux États-Unis ont mis en place un projet de surveillance des activités des grands cabinets internationaux en Russie. Des professeurs de Harvard, Stanford et Yale veulent savoir comment ces cabinets respectent les sanctions internationales contre l’invasion de l’Ukraine par la Russie, rapporte Reuters.

Et pour l’heure, le résultat n’est pas reluisant…

Ces professeurs de droit ont analysé les déclarations de grands cabinets d'avocats américains et britanniques au sujet de leurs bureaux de Moscou et de leurs activités liées à la Russie.

Seuls trois cabinets refusent tout nouveau travail en lien avec des clients sanctionnés ou liés au gouvernement russe. Il s’agit de DLA Piper, de Norton Rose Fulbright et de Gowling WLG.

Par contre, bon nombre d’autres cabinets évitent de promettre qu’ils cesseront de travailler avec des clients sanctionnés et/ou liés au Kremlin. Certains cabinets ont tendance à couper les cheveux en quatre au moment de décider quels clients ils doivent éviter. Et d’autres ont même évité de faire toute déclaration à ce sujet.

Les prestigieux professeurs de droit appellent les cabinets d’avocats à couper complètement les liens avec le Kremlin, avec les entreprises détenues ou contrôlées par l’État russe, et avec les entités et les personnalités russes sanctionnées.

Les chercheurs entendent d’ailleurs mettre en place un outil de vérification des engagements des cabinets. Ils comptent également étendre leur analyse à d’autres cabinets.
3525

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires