Nouvelles

Bienvenue au Banquet des juristes!

Main image

Marie-ève Buisson

2024-02-12 15:00:53

Guy François-Lamy. Source: Courtoisie
La première édition du Banquet des juristes a permis de rassembler plusieurs élèves et professionnels afin d’échanger sur les différentes pratiques du droit…

La nouvelle présidente de l’Association des étudiants de l’École du Barreau de Montréal (AEEBM), Maïssane Khodja, a projeté les étudiants sur le devant de la scène juridique en organisant le Banquet des juristes le 8 février dernier, à l’hôtel InterContinental de Montréal.

Sous le thème: « Ensemble, découvrons les différentes pratiques du droit », la soirée réunissait plus de 120 personnes issues de la communauté juridique. Cocktail et petites bouchées étaient servis aux invités pendant la première partie de la soirée.

« Cet événement offre une occasion aux élèves de l’École du Barreau de se rencontrer dans un contexte festif, agréable et social. C’est une belle façon pour eux de rencontrer des avocats provenant de différents domaines de pratique et de constater qu’il n’y a pas de pratiques alternatives », mentionne Guy-François Lamy, directeur de l’École du Barreau.

Simon Jolin-Barrette. Source: Courtoisie

L’avocat au Barreau, Sébastien Boulerice, est du même avis. « C’est important de savoir qu’il y a d’autres domaines de droit qui existent que le droit criminel ou le droit du travail par exemple. Je suis là pour démontrer qu'avec un baccalauréat en droit, on peut faire plusieurs choses », pointe-t-il.

Pour la deuxième partie de la soirée, un souper était servi aux invités. Le ministre de la Justice Simon Jolin-Barrette a fait une apparition en donnant quelques conseils aux étudiants en droit.

« Je vous encourage à regarder l’ensemble des possibilités qui se présentent à vous et de ne pas discriminer certains types de droit. Il arrive parfois que nous ne soyons pas heureux dans notre emploi d’avocat, mais ne vous découragez pas. Il y a tellement de domaines variés que vous allez trouver votre place. Le droit mène à tout, même si c’est un cliché », explique-t-il.

David Ettedgui. Source: Courtoisie

Le bâtonnier de Montréal, David Ettedgui, avait, lui aussi, un message à lancer aux étudiants en droit. « N’oubliez pas que la réussite ne consiste pas à gagner des procès ou à conclure des transactions d'envergure. Il s’agit aussi de contribuer à quelque chose de plus grand et de devoir parfois emprunter un chemin qu’on ne s’attendait pas à parcourir », soutient-il.

Après quelques discours, c’était au tour de Rachel Pitre, procureure en chef au DPCP, de prendre la parole.

« Je pense qu’il faut vraiment prendre son temps avant de décider vers quel type de droit aller. Il ne faut pas être gêné d’aller sur le terrain, d'aller se promener au palais de justice et de voir si le droit criminel peut nous intéresser, par exemple. Il faut persévérer, s’ouvrir les horizons et ne pas hésiter d’aller rencontrer des gens », dit-elle.

Rachel Pitre. Source: Courtoisie
Redorer l’image de l’École du Barreau

Pour plusieurs étudiants de l’École du Barreau, cet événement permettait d’offrir une image plus positive de l’institution.

« Dans les derniers mois, il y a eu des articles qui n’ont pas forcément mis de l’avant de façon positive les étudiants de l’École du Barreau. Je pense qu’ils sont contents ce soir d’être présents et de pouvoir participer à quelque chose de positif », mentionne Maïssane Khodja qui est présidente de l’AEEBM depuis presque deux mois.

Une étudiante qui a préféré garder l’anonymat ajoute: « On aimerait enfin être vu comme des futurs professionnels plutôt que comme des étudiants qui se plaignent de leurs conditions à l'école ».

Maïssane Khodja et Simon Jolin-Barrette. Source: Courtoisie

Selon elle, Maïssane Khodja « en a déjà fait bien plus pour nous que l'École ».

La présidente de l’Association avoue avoir reçu plusieurs plaintes d’étudiants de l’École du Barreau. « J’ai réussi à avoir des discussions avec le directeur de l’École du Barreau. Ils sont honnêtement très ouverts aux préoccupations des étudiants. J'espère avoir des résultats assez rapidement », conclut-elle.

Pour l’étudiante à l’École du Barreau, Devhuti Satikuvar, un événement comme celui-ci peut faire rayonner l’École du Barreau.

« Ce type d’événement nous donne l’espoir que nous allons un jour trouver ce que nous voulons faire. Ça inspire les étudiants de l’École du Barreau qui trouvent parfois que l’institution manque d’organisation », souligne-t-elle.

1190

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires