Nouvelles

Une Première Nation s’adresse à la Cour supérieure

Main image

Nadia Agamawy

2024-02-19 14:15:23

L'avocat Marc Bishai. Source: CQDE
La Première Nation Mitchikanibikok Inik présente à compter d’aujourd’hui ses griefs devant la Cour supérieure du Québec…

Représentée par le Centre québécois du droit de l’environnement (CQDE) et Écojustice depuis janvier 2020, la Première Nation Mitchikanibikok Inik conteste la constitutionnalité de certains aspects de la loi sur les mines. Cette loi comporte le principe du free mining. Celui-ci confère aux entreprises minières un libre accès aux ressources minières de n’importe quel lot minier, y compris sur les territoires autochtones. Et ce avec la bénédiction des autorités.

Pour autant, « en vertu de la Constitution du Canada, le gouvernement a l’obligation légale de consulter et d’accommoder les peuples autochtones avant d’autoriser les activités minières sur leurs territoires qui pourraient affecter leurs droits et titre autochtones ancestraux revendiqués », précise le CQDE dans un communiqué.

Ce n’est pas la première fois qu’une communauté autochtone conteste la constitutionnalité de la loi sur les mines. D’autres l’ont fait dans le passé et ont eu gain de cause. « Les résultats sont clairs : les régimes miniers de libre accès obsolètes et inconstitutionnels ne peuvent pas perdurer », réclame le CQDE.

« Nous espérons que les tribunaux québécois suivront les précédents des autres tribunaux canadiens en déclarant que cela ne peut plus être toléré », affirme Marc Bishai, avocat au CQDE.

La Première Nation Mitchikanibikok Inik sera devant la Cour le 19, 20 et 21 février.

662

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires