Nouvelles

Mesurer la réussite : le point faible des avocats

Main image

Didier Bert

2024-03-11 11:15:04

Source: Shutterstock
Les avocats canadiens ont bien de la misère à mesurer l’atteinte de leurs objectifs, selon un sondage…

Les avocats qui pratiquent au Canada savent en général bien cerner quels sont les objectifs qu’ils veulent atteindre.

Mais il leur est bien plus difficile de parvenir à évaluer s'ils ont réussi à atteindre leurs objectifs, selon la première édition du rapport sur l’État du marché canadien des cabinets d’avocats, réalisé par l'Institut Thomson-Reuters et l'Association du barreau canadien (ABC).

Cette enquête a été menée en octobre 2023, auprès de 330 avocats travaillant dans les cabinets juridiques au Canada.

Le rapport dresse un portrait positif de la capacité des avocats canadiens à identifier les défis à venir. Il n’en est pas de même au moment de savoir quels sont les ingrédients nécessaires pour obtenir le succès. Il leur est tout aussi compliqué de déterminer les actions appropriées pour relever les défis identifiés.

Des ingrédients connus, mais non mesurés

Ainsi, les répondants à l'enquête identifient la réputation du cabinet, la satisfaction des clients et la fidélisation des clientèles comme les trois principaux critères de la réussite, rapporte Canadian Lawyer.

Cependant, relativement peu de cabinets sont capables de vérifier s'ils ont atteint leurs objectifs dans ces trois domaines primordiaux. En effet, seuls 50 % des cabinets d'avocats mesurent leur réputation. Ils ne sont que 46 % à évaluer la satisfaction de leurs clients. Et seul un répondant sur cinq (21 %) reconnaît que l'amélioration de la réputation de son cabinet figure parmi ces trois principaux objectifs.

Quant aux défis qu’ils doivent relever pour être performants, quatre répondants sur cinq (81 %) identifient d’abord le fait de passer trop de temps sur les tâches administratives et pas assez sur la pratique du droit.

Ensuite, plus des deux tiers des répondants (69 %) disent devoir faire face au défi que représentent les clients qui exigent de faire plus avec moins, ou qui exercent une pression sur le taux horaire.

Ils sont aussi nombreux (69 %) à identifier la gestion de la santé mentale comme un défi pour leur cabinet.

Sur ces différents aspects, les cabinets d'avocats tendent à manquer d'indicateurs leur permettant de mesurer leurs succès ou leurs manques.

240

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires