Nouvelles

Quatre grands avocats deviennent juges!

Main image

Marie-ève Buisson

2024-03-26 15:00:10

Bernard Larocque
Bernard Larocque. Source: LinkedIn
Le ministre de la Justice annonce la nomination de quatre super avocats à la Cour supérieure…

Le ministre de la Justice du Canada, Arif Virani, annonce la nomination de quatre juges à la Cour supérieure du Québec.

« Je souhaite aux juges Larocque, Martel, Ferland et Morin beaucoup de succès dans l'exercice de leurs nouvelles fonctions. Je suis convaincu qu'ils serviront bien les Québécois en tant que membres de la Cour supérieure du Québec », mentionne-t-il.

Bernard Larocque est nommé juge de la Cour supérieure du Québec pour le district de Montréal. Il remplace la juge S. Bourque (Montréal), qui a choisi de devenir juge surnuméraire à compter du 15 mai 2023.

« Bernard rejoint à la magistrature plusieurs de ses anciens collègues et amis du cabinet. Il incarne parfaitement les valeurs de Lavery, animé par l’excellence et la rigueur, un sens profond du devoir et un désir de redonner à la société. Des qualités qui le suivront dans cette prochaine étape importante de sa carrière juridique », explique Anik Trudel, cheffe de la direction chez Lavery.

Originaire de Québec, le juge Larocque a complété son baccalauréat en droit à l’Université Laval en 1994. Sa carrière a pris un tournant déterminant en 1998 lorsqu'il a intégré le cabinet Lavery, de Billy à Montréal, où il est devenu associé en 2003.

Ses premiers pas professionnels ont été faits au cabinet De Grandpré, Godin (aujourd'hui De Grandpré Chait), où il s'est spécialisé dans le litige civil, abordant des thèmes aussi variés que la diffamation, le droit des assurances, et la responsabilité civile et professionnelle.

Au-delà de ses réalisations professionnelles, le juge Larocque s'investit activement dans sa communauté. Depuis 2010, il fait partie du conseil d'administration de Justice Pro Bono, qu'il préside depuis 2020, démontrant son engagement envers l'accès à la justice.

Catherine Martel
Catherine Martel. Source: Langlois
Catherine Martel est nommée juge de la Cour supérieure du Québec pour le district de Montréal. Elle remplace le juge P. Mayer (Montréal), qui a choisi de devenir juge surnuméraire à compter du 18 juin 2023.

La juge Martel a obtenu son baccalauréat en droit de l'Université de Montréal et a rejoint le Barreau du Québec en 1998. Sa carrière a été marquée par une pratique soutenue en litige commercial chez Langlois Avocats, et auparavant chez Norton Rose Fulbright où elle a exercé le droit de 1998 à 2018.

Outre sa pratique juridique, la juge Martel s'est également distinguée en tant qu'arbitre en matière commerciale et a été un membre actif et directrice du Comité exécutif de la section Recherche et gestion du savoir de l'Association du Barreau canadien entre 2015 et 2017.

Engagée dans la communauté, elle est secrétaire du conseil d'administration de la Fondation canadienne de la douleur et apporte son soutien à la Fondation Metropolis bleu depuis de nombreuses années.

Patrick Ferland
Patrick Ferland. Source: LCM
Patrick Ferland est nommé juge de la Cour supérieure du Québec pour le district de Montréal. Il remplace le juge J.-F. Michaud (Montréal), qui a été nommé juge en chef adjoint le 21 juin 2023.

Le juge Ferland, diplômé de l'Université McGill en droit en 1998, possède également une maîtrise en politiques publiques obtenue à la London School of Economics. Sa carrière juridique est marquée par son adhésion aux Barreaux du Québec, de New York, et du Massachusetts, témoignant de son expertise juridique tant au niveau national qu'international.

En tant que cofondateur du cabinet LCM Avocats, le juge Ferland a développé une pratique couvrant le litige civil et commercial ainsi que le droit public et administratif. Parallèlement à sa pratique, le juge Ferland a partagé son savoir en enseignant le droit de la preuve à la faculté de droit de l'Université McGill.

Sa contribution au monde juridique s'étend au-delà des frontières canadiennes, ayant participé aux travaux de la Conférence de La Haye de droit international privé, qui ont abouti à l'adoption de la Convention internationale sur la reconnaissance et l'exécution des jugements étrangers en matière civile ou commerciale en 2019.

Luc Morin. Source: LinkedIn
Luc Morin. Source: LinkedIn
Luc Morin est nommé juge de la Cour supérieure du Québec pour le district de Montréal. Le juge Morin remplace le juge Y. Poirier (Montréal), qui a choisi de devenir juge surnuméraire à compter du 21 juillet 2023.

Le juge Morin a obtenu un diplôme en droit en 2003 ainsi qu’une maîtrise en droit en 2007, tous deux obtenus à l'Université de Montréal.

La majeure partie de son expérience préalable à sa nomination judiciaire s'est déroulée au sein de Fasken, où il a consacré 17 ans de carrière, développant une expertise reconnue dans les domaines de la restructuration commerciale et de l'insolvabilité.

En 2017, il a rejoint Norton Rose Fulbright comme associé directeur du bureau de Montréal et chef canadien de l'équipe de restructuration et d'insolvabilité, des rôles qu'il a occupés jusqu'à sa récente nomination à la Cour supérieure du Québec.

Son implication professionnelle inclut également un engagement actif au sein de l'Institut d'insolvabilité du Canada (IIC), enrichi par ses contributions significatives à la littérature juridique, souvent citées par les tribunaux.

Sur le plan personnel, le juge Morin partage sa vie avec l'Honorable Eleni Yiannakis, également juge à la Cour supérieure du Québec pour le district de Montréal, et ensemble, ils sont les parents fiers de deux garçons adolescents, Zacharia et Gabriel.

10487

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires