Nouvelles

L’avocat qui prête des millions

Main image

Didier Bert

2024-03-28 10:15:09

Jeff Orenstein. Source: Groupe de Droit des Consommateurs
Jeff Orenstein. Source: Groupe de Droit des Consommateurs
Un avocat montréalais, spécialiste de la protection des consommateurs, prête des millions de dollars par l’intermédiaire de sa firme de prêt privé…

Peut-on se faire à la fois l'avocat de la protection des consommateurs, et le financier d'un spécialiste des rénovictions à grande échelle?

C’est en tout cas la position dans laquelle se retrouve Me Jeff Orenstein, le fondateur du cabinet Groupe de Droit des Consommateurs, spécialisé dans les actions collectives.

Depuis 2017, Henry Zavriyev s'est bâti un empire immobilier à Montréal où il est propriétaire d'un millier de logements locatifs, rapportait Le Devoir dans un reportage réalisé en 2022. Le quotidien parlait d'un empire construit sur les rénovictions, qui lui aurait rapporté 13 millions de dollars.

Une rénoviction est un terme utilisé pour décrire le procédé par lequel un propriétaire prétexte des travaux majeurs pour mettre fin à un bail, selon la définition du Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ).

Pour financer cet empire, Henry Zavriyev a recours à plusieurs prêteurs privés, parmi lesquels figure l’avocat Jeff Orenstein.

Un taux d’intérêt de 12 %

Droit-inc a mis la main sur un contrat d'hypothèque par lequel la société Groupe de Prêt de Capital - appartenant à Jeff Orenstein - prête 400 000 $ à Henry Zavriyev afin de financer l'acquisition de deux édifices sur le plateau à Montréal, l’un sur la rue Rachel Est, l’autre sur la rue Hutchison. Pour ce prêt, Groupe de Prêt de Capital facture un taux d'intérêt de 12 % à M.Zavriyev.

Dans un récent reportage, La Presse affirme que Jeff Orenstein a prêté un total de 6,3 millions de dollars à Henry Zavriyev pour financer le développement de son empire immobilier.

Henry Zavriyev. Source: LinkedIn
Henry Zavriyev. Source: LinkedIn

D'autres prêteurs privés et des banques ont avancé des dizaines de millions de dollars à M.Zavriyev.

Interrogé par le quotidien montréalais, l'avocat affirmait ne pas voir de problème à financer les achats et les travaux d’Henry Zavriyev, malgré de nombreux dossiers déposés contre lui au Tribunal administratif du logement.

« Ce n’est pas nécessairement quelque chose que je regarde », indiquait l’avocat, qui assurait qu’il ne faisait pas de vérifications « sur Google » avant de prêter des fonds.

Le cabinet Groupe de Droit des Consommateurs se présente sur son site Internet comme un « cabinet spécialisé dans les recours collectifs dans les domaines de la protection des consommateurs, le droit de la concurrence, les médicaments et les actions en responsabilité du fabricant ».

Spécialisé dans les actions collectives, Me Jeff Einstein a obtenu de gros montants en honoraires dans certaines causes au cours des dernières années. En 2015, il faisait partie des trois avocats qui ont obtenu 25 % des sommes reçues par les victimes de l'accident ferroviaire survenu à Lac Mégantic en 2013, soit entre 14 et 16 millions de dollars versés au trio d’avocats.

Sur son profil LinkedIn, Me Jeff Orenstein se présente comme membre depuis 2016 du Groupe d’experts sur la protection du consommateur pour le Barreau du Québec.

En 2021, alors que Jeff Orenstein était candidat à un poste d'administrateur au Barreau du Québec, il s'affichait là aussi comme un protecteur des consommateurs : « Je trouve important de redonner à la communauté juridique et de contribuer à l'éducation du public sur les questions juridiques », a-t-il écrit le 19 avril 2021 dans un texte de promotion de sa candidature, publié sur le site de son cabinet.

Me Jeff Orenstein n’a pas répondu aux demandes d’entrevue de Droit-inc.

2136

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires